Tchad : l’Association des Consommateurs appelle à l’application de l’interdiction de fumer dans les lieux publics

Tchad : l’Association des Consommateurs appelle à l’application de l’interdiction de fumer dans les lieux publics

Aujourd’hui 31 mai on célèbre la journée sans tabac. Le thème retenu cette année par l’OMS est « le tabac vous brise le cœur ». Ce thème, selon l’association pour la défense des droits des consommateurs du Tchad, met l’accent sur le lien entre la consommation du tabac et les cardiopathies et autres maladies cardiovasculaires, y compris les accidents vasculaires cérébraux, qui ensemble constituent de nos jours une des causes principales de décès et d’inaptitude au Tchad.

l’ADC constate avec amertume que malgré l’interdiction totale de fumer dans les lieux publics par la loi n°10 portant lutte antitabac du 10 juin 2010 en ses articles 2,3,4,5 et 6, des individus voire des responsables des administrations et des entreprises fument sans aucune crainte ou gène la cigarette dans les lieux publics, lieux de travail et les transports publics. Pendant ce temps, les autorités sanitaires et municipales laissent faire sans se soucier de la mise en application des dispositions de la loi antitabac.

En outre, l’ADC est indignée par la consommation accrue de la Chicha, un nouveau phénomène de consommation de tabac qui prend de l‘ampleur dans les villes, les quartiers et les villages du Tchad.  « C’est un véritable danger pour la jeunesse tchadienne qui nécessite une réponse urgente et forte des Autorités sanitaires et municipales », peut-on lire dans le communiqué de presse.

Aussi, l’ADC profite de  cette opportunité de la Journée mondiale pour interpeller le Ministère de  la Santé publique, le ministère de l’Administration du territoire et de la sécurité, et les Communes afin de prendre leurs responsabilités pour faire appliquer pleinement les dispositions de la loi antitabac et notamment celles relatives à l’interdiction de fumer dans les lieux publics, lieux de travail et transports publics en vue de faire économie aux  citoyens consommateurs tchadiens les pathologies liées au tabac.

Enfin, l’ADC demande aux fumeurs d’arrêter de briser leurs cœurs et ceux de leurs proches.

 

Laisser un commentaire