Tchad : l’association Bet Al Nadjah sensibilise sur son dispositif chèque service

Tchad : l’association Bet Al Nadjah sensibilise sur son dispositif chèque service

Prélude au lancement, l’association Bet Al Nadjah a présenté au cours d’un atelier tenu le vendredi les avantages du dispositif chèque service Tchad qui sera opérationnel début juillet 2020.

Selon le conseiller à la formation Alténgar Bedaye, le dispositif chèque service est un mécanisme qui permet de subventionner partiellement les prestations de service auxquelles aspire un promoteur d’entreprise.

Confié par l’Agence française de développement à l’association Bet Al Nadjah dans le cadre du Programme d’appui à la petite entreprise (Pape 2), le dispositif chèque service a pour objet de faciliter  l’accès à des services non financiers telles les prestations fiscales, les formation, l’étude etc. « Par exemple pour une petite entreprise, le plan d’affaire simplifié revient au prix de 90 000F, la subvention peut prendre jusqu’à 60 000F et le promoteur paye 30 000F », a expliqué le conseiller à la formation de Bet Al Nadjah qui conclut « la subvention vient payer en partie ce que le porteur d’idée d’entreprise devrait payer. »

Outre l’accompagnement financier et le renforcement des capacités, le dispositif chèque service peut aider à la création d’autres emplois via le fonctionnement de l’entreprise.

Le parcours du bénéficiaire des services de chèque service Tchad présente cinq procédures  à savoir l’information, la formulation et instruction de la demande, la mobilisation du prestataire, le règlement du prestataire et le contrôle des prestataires et le suivi-évaluation de l’impact des services fournis aux entreprises. 

Avant le lancement de ce dispositif qui est prévu début juillet 2020, d’autres étapes comme la sélection des prestataires des services, la constitution des membres des instances de la gouvernance, la validation du manuel de procédure, la mise en place de l’unité de coordination, la formation des prestataires ainsi que celle des membres de l’instance de gouvernance vont s’enchaîner.

Hamidou Ousmane est le président de l’association Bet Al Nadjah : « nous sommes très heureux aujourd’hui de dire à nos jeunes porteurs de projets de croire qu’en dehors des banques, notre association peut les aider à avoir des moyens pour créer leurs entreprises. »

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :