Tchad : “l’artisanat est l’un des secteurs d’activité le plus prolifique” Abakar Rozzi Teguil

Tchad : “l’artisanat est l’un des secteurs d’activité le plus prolifique” Abakar Rozzi Teguil

ARTISANAT – Le Salon international de l’artisanat du Tchad (SIAT) s’est ouvert ce lundi 14 octobre 2019. De nombreux artisans venus de plusieurs pays d’Afrique sont à N’Djamena pour exposer leur savoir faire.

Objectif principal du 1er Salon international de l’artisanat au Tchad (Siat) qui débute ce 14 octobre est de rendre plus dynamique, plus compétitive l’artisanat tchadien sur la scène internationale. Le thème de cette première édition est : « L’artisanat tchadien, défis et prespectives. » La cérémonie d’ouverture du Siat a été présidée par le Ministre d’État, Ministre Secrétaire général à la présidence, Kalzeubé Pahimi Deubet.

« Etant un rendez-vous du donner et du recevoir, le Siat est une tribune pour les artisans qui doivent en profiter pour faire valoir leurs produits et inciter les Tchadiens à la consommation locale des produits artisanaux. Et surtout tisser des relations en vue de l’exportation de leurs produits », soutient le président d’organisation, Ousmane Abbas.

L’importance du secteur de l’artisanat n’est plus à démontrer. En effet, l’artisanat est une source de création d’emploi et de richesse et constitue un levier pour le développement économique comme l’agriculture et l’élévage.

Pour le coordinateur de l’ONPTA, Abakar Rozzi Teguil, l’artisanat est l’un des secteurs d’activité le plus prolifique et le plus représentatif de la diversité de nos multitudes identités tchadiennes. Autant d’activités et autant d’hommes et de femmes qui devront être mis en avant pour leur travail mais également par leur apport dans l’économie informelle. Ainsi c’est pour rendre hommage à ces hommes que son institution en collaboration avec la plateforme Tchad inter’Art ont organisé ce Salon.

« Les artisans représentent 70 % de la population active. Sur plus de 1000 apprentis formés dans des différents métiers artisanaux, environ 80 % sont immédiatement embauchés. Des dizaines d’entreprises artisanales sont immatriculées chaque année mais l’artisanat représente malgré tout que 4.2 du PIB dans le livre de la CNDP », indique Madeleine Alingué, ministre du Développement touristique, de la Culture et de l’Artisanat.

Ce salon s’inscrit dans la politique du gouvernement qui vise à faire de l’artisanat tchadien, un point majeur du développement économique. En effet, durant 3 jours, plusieurs conférences et ateliers dont l’atelier de validation de la politique nationale de l’artisanat et du code de l’artisan vont se tenir. Outre cela, le Siat permettra à Tchad Inter’Art de mettre en place un site d’e-commerce qui sera un cadre pour l’artisan tchadien de vendre en ligne ces produits.

Laisser un commentaire