Dimanche 1 août 2021

Tchad: lancement de l’opération d’implantation de stimulateur cardiaque à l’hôpital la Renaissance

Trois médecins ont lancé ce mercredi l’opération d’implantation de stimulateur cardiaque ou pacemaker à l’hôpital de la Renaissance de N’Djamena.

L’objectif de cette implantation est d’aider ceux qui n’ont pas les moyens de se faire soigner dans leur pays gratuitement. C’est pourquoi deux jeunes tchadiens médecins en France, accompagnés d’un médecin cardiologue à l’hôpital la renaissance, effectuent des opérations d’implantation aux personnes qui en souffrent.

C’est l’œuvre de l’Association un Coeur, un Rythme, une Vie (ACRV) qui a pour objectif de réaliser de l’implantation des piles (pacemaker) au patient souffrant d’une insuffisance cardiaque dans le cadre des missions humanitaires au Tchad (sélection des patients sur la base des critères sociaux).

Alors ce quoi l’implantation de pacemaker ou insertion de stimulateur cardiaque ?

L’insertion d’un stimulateur cardiaque ou pacemaker est l’implantation d’un petit appareil électronique qui est généralement placé dans la poitrine (juste en dessous de la clavicule) pour aider à réguler les problèmes électriques lents du cœur. Un stimulateur cardiaque peut être recommandé pour s’assurer que le rythme cardiaque ne ralentit pas à un rythme dangereusement bas.

Pour Dr Doudering Jonas, c’est la quatrième mission humanitaire et gratuite pour l’opération de l’implantation pacemaker au Tchad. ” Notre but est d’implanter le stimulateur cardiaque aux patients qui ont des problèmes cardiaques.Lors de cette mission on va traiter et opérer une quinzaine des personnes qui sont répertoriées par le médecin sur place. Aujourd’hui deux patients vont être opérés”, explique Dr Jonas.

En plus des implantations, Dr Jonas relève qu’un centre de contrôle de ce stimulateur cardiaque va être créé pour la première fois pour suivre tous les patients opérés au Tchad. Et même pour les patients qui ont été opérés ailleurs, ils peuvent se contrôler ici. Ce centre sera à l’Hôpital général de référence nationale. Les personnes nécessiteuses pour l’implantation sont celles qui ont les problèmes du cœur.

L’implantation permet de réguler le rythme du cœur. ” Pour le premier patient, son cœur battait de 30 battement par minute. Cela n’est pas suffisant, un coeur normal a une fréquence cardiaque au repos de 60 à 70. L’implantation dure 45mn à 1 heure”, éclaircit-il.

Dr Doudering Jonas est accompagné par Dr Dominique Odjinkem et Dr Allawaye Lucien. Les deux premiers sont venus uniquement pour la mission et Dr Allawaye est ici au pays. La mission va durer trois semaines.

Laisser un commentaire

économie

Tchad : ’’Mahamat Idriss Deby, montrez-nous un seul acte politique osé ou simple que vous avez posé dans le sens de l’intérêt général’’, Max...

Les 100 jours du Conseil militaire de transition (CMT) à la tête du pays continuent d'animer la scène politique. Dans une déclaration ce 31...

Mali : le Premier ministre présente son Plan d’action au Conseil national de transition

Le Premier ministre de transition malien, Choguel Kokalla Maïga, a présenté ce vendredi au Conseil national de transition (CNT) le Plan d'action de son...

Recevoir la newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter pour ne rien rater de l’actualité tchadienne.

Publicité

Publicité SoGe Sidebar

SOGE 4

Sondage

Que voudriez-vous voir plus souvent sur Tchadinfos.com ?
322 votes · 323 réponses

Application Tchadinfos.com

Publicité