Tchad : l’ANATS produira des titres sécurisés en avril 2019

Tchad : l’ANATS produira des titres sécurisés en avril 2019

Le ministre de l’Administration du Territoire, de la Sécurité Publique et de la Gouvernance Locale, Mahamat Abali Salah s’est rendu dans les locaux de l’Agence nationale des Titres sécurisés du Tchad (ANATS), pour s’imprégner de l’état de mise en œuvre des activités de cette agence. Le constat est que : l’ANATS avance à pas de géant.

Créée par ordonnance n°01/PR/2015, l’ANATS a pour mission globale de mettre en place un système intégré de gestion des populations et des pitres sécurisés, garantissant la fiabilité, l’intégrité, la sécurité et la protection des données personnelles des individus. A cet effet, l’actuel de l’agence a fait des avancées fulgurantes en faisant valider les cadres juridiques et la définition des designs des différents titres sécurisés (passeports, carte d’identité, carte grise etc.). L’échantillon du nouveau passeport sera disponible à partir de février 2019. La production des documents d’état civil, notamment les cartes d’identité nationale, les cartes de résident, les cartes grises, les permis de conduire, les visas aux frontières débuteront en avril 2019.

Le ministre Mahamat Abali Salah a encouragé l’équipe de l’ANATS pour la prouesse réalisée, et il a invité l’équipe à tenir le pari. Car, le chef de département de l’Administration du Territoire, de la Sécurité publique et de la Gouvernance locale déclare que compte tenu des crises sociopolitiques que traversent les pays voisins du Tchad, il faut se doter d’un système plus sécurisé.

Pour lui, toutes les différentes situations risquent de mettre en péril la stabilité politique et le gouvernement se doit de développer une forte capacité de résilience. De ce fait, le Gouvernement veut capitaliser une partie du matériel électoral qui a duré de décembre 2013 à août 2016, qui a vu l’introduction de la biométrie, pour mettre en place un système sécurisé. Le directeur général de l’ANATS, M. Mahamat Oumar Kessou complète qu’à nos jours, 11 centres d’accueil des usagers, structure d’enrôlement, d’enregistrement des évènements d’état civil, de demande et de délivrance des titres sécurisés qui fonctionneront en guichet unique sont en train d’être installés dont 4 à N’Djamena, et 7 dans les provinces.

Laisser un commentaire