Tchad : l’ADHET dénonce un complot pour une manifestation de masse en perspective

Tchad : l’ADHET dénonce un complot pour une manifestation de masse en perspective

L’Alliance des défenseurs des droits humains et de l’environnement au Tchad a fait une communication relative à une manifestation de masse en perspective dans les grandes villes du pays. Elle dénonce un complot avec des chancelleries et des sociétés civiles étrangères. 

Des associations de droit de l’Homme complotent-elles avec des puissances et sociétés civiles étrangères afin de mettre à mal la paix au Tchad ? La réponse est justement oui, à en croire l’Alliance des défenseurs des droits humains et de l’environnement au Tchad (ADHET). Lors d’une communication faite le 27 juin, l’ADHET a dénoncé un complot d’un certain nombre d’associations des droits de l’Homme (ADH) avec les chancelleries et sociétés civiles étrangères afin de faire une grande manifestation au Tchad.

En effet, l’ADHET dit avoir « intercepté une correspondance datant du 18 mai 2020 faisant état d’une préparation d’une grande manifestation à N’Djamena et à l’intérieur du pays ». Les responsables de l’Alliance disent avoir lu dans ledit « document » que des « esprits des jeunes où le degré de sensibilisation actuel est à un stade très élevé ». Avant de compléter qu’une « installation des cellules dormantes à N’Djaména ainsi qu’à l’intérieur du pays » est aussi faite.

Lire : les droits de l’homme sont-ils mis en veille ?

A côté de cela, l’Adhet poursuit que « les initiateurs affirment avoir obtenu l’adhésion des chancelleries avec un terrain totalement balisé auquel ils n’attendent que l’appui attendu et l’appui des organisations de la société civile étrangères notamment Balais citoyen, la Lucha, Y’en a marre ». « Toute cette action serait pensée par une ADH sœur de la place et appuyée à l’international par un certain Laurent DUARTE, de nationalité française, Responsable du Département Afrique de l’ONG Tournons la page », renchérit-elle.

Par ailleurs, le Adhet appelle ceux qui sont impliqués de près ou de loin ainsi que les initiateurs de cette action à abandonner purement et simplement cette « action dangereuse ». Elle alerte l’opinion nationale toute tendance confondue sur « le risque et le danger qu’une telle action pourrait causer».

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :