Tchad : l’ADC mécontente de la réduction de la taxe sur le tabac

Tchad : l’ADC mécontente de la réduction de la taxe sur le tabac

SANTE – L’ADC a, dans un communiqué rendu public le 18 décembre, appelé les élus du peuple et la commission de finances à plus de vigilance face aux industries de tabac.

Dans un communiqué rendu public le 18 décembre, l’Association pour la défense des droits des consommateurs (ADC) s’est indignée par rapport « aux manœuvres en cours visant à réduire le montant de la taxe spécifique de 100 francs CFA dédiée à la Santé adoptée par la loi de finances 2019 et reconduit par le projet de loi de finances 2020 adoptée par le conseil des Ministres en sa séance du 9 décembre 2019. »

« L’ADC est choquée et indignée de constater qu’au lieu de se soucier des effets dévastateurs de la consommation des produits du tabac sur la population et notamment des jeunes, certains agents publics, voire même des élus du peuple semblent être entrainés dans des manœuvres malsaines visant à défendre les intérêts de l’industrie du tabac qui a assez endeuillé les familles tchadiennes », précise le communiqué.

L’ADC réfute les arguments avancés qui sont ceux « d’une industrie déterminée à encore appauvrir et tuer plus de tchadiens. Ces arguments sont reconnus internationalement pour influencer les politiques de santé du gouvernement ».

A RELIRE : les magistrats sensibilisés sur la prévention de l’ingérence de l’industrie de tabac

Le secrétaire général Daoud Elhadj Adam explique que « la taxation des produits du tabac est un moyen efficace pour dissuader les fumeurs à arrêter de fumer et notamment les démunis et les jeunes mais contribue également à compenser partiellement les dépenses publiques de santé occasionnées par la consommation de tabac notamment à travers la couverture santé universelle.Plus les taxes sur les produits du tabac sont élevées, plus elles contribuent à réduire l’accès de ces produits nocifs aux démunis et aux jeunes ».

Par conséquent, l’ADC invite les membres de la Commission finances et l’ensemble des députés à la vigilance face « aux manœuvres de l’industrie du tabac et de ses alliés ». Elle exige le respect strict des dispositions du Décret N°1523 du 11 septembre 2019 portant prévention de l’ingérence de l’industrie du tabac dans les politiques de santé. Enfin, l’association réaffirme sa détermination pour la protection de la santé de la population et à utiliser tous les moyens « légaux pour barrer la route à l’industrie du tabac et ses alliés et ce, sur tout le processus jusqu’à la promulgation de la loi des finances ».

A RELIRE : les maires formés sur la prévention et l’ingérence de l’industrie de tabac dans la politique de la santé publique

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :