Tchad : la STE prend la gestion et l’exploitation de l’eau potable dans la ville de Mongo

Tchad : la STE prend la gestion et l’exploitation de l’eau potable dans la ville de Mongo

EAU – La gestion du système d’alimentation en eau potable de la commune de Mongo a été rétrocédée officiellement à la Société tchadienne des eaux (STE). C’est à travers une cérémonie tenue le mercredi 23 juillet au centre d’exploitation, en présence de la population et des autorités locales.

D’une capacité de 100m3, le château d’eau de Mongo est installé depuis 1987 pour une population de 15.000 habitants. De nos jours, la population de cette ville est estimée à plus de 73.000 habitants selon le maire, Hassan Souleyman Adam. Elle a besoin de l’eau de qualité avec une bonne gestion, a ajouté le maire.

C’est dans cette optique que la commune a initié la rétrocession de ce château d’eau et son extension à la Société tchadienne des eaux (STE) afin de couvrir toute la ville.

Pour la Directrice générale de la STE, Koubra Hisseine Itno, le centre d’exploitation provincial de Mongo est le 18e centre sinon le dernier de la société qui a besoin de la performance et de l’extension pour abreuver la population. La STE s’est engagée à mettre en service dans la localité, ce château installé sur la colline et non exploité depuis une décennie pour avoir de l’eau courante à domicile.

De ce fait, plusieurs projets ont été entrepris. C’est le cas de la remise en marche du groupe électrogène et la dotation d’un autre neuf de 60 KVA pour augmenter et sécuriser la production ; la réhabilitation des deux forages en arrêt et le remplacement des électropompes pour la production ; la réhabilitation des branchements, la maitrise des fuites et l’ installation des dispositifs de traitement de l’eau.

Le SG de la province du Guéra, Djérambété Dingamyo, s’est réjoui de cette rétrocession et a interpelé le service technique du centre provincial de la STE de Mongo à s’y approprier et à la direction générale de pérenniser surtout l’extension dudit château pour mieux abreuver les populations. Il appelle aussi les consommateurs au bon usage et au paiement des factures pour sa bonne marche.

Il faut noter que la population de cette ville montagneuse a été confrontée à d’énormes difficultés d’accès à l’eau potable. Elles effectuent en moyenne une distance de plus de 2 kilomètres pour avoir de l’eau stockée dans des châteaux artisanaux.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :