Tchad : la situation des personnes handicapées nécessite plus d’engagements

SOCIETE-Aujourd’hui, 7 février, le Tchad célèbre la journée nationale des personnes handicapées.  La commémoration a été placée sous le thème : « Autonomiser les personnes handicapées pour un développement inclusif et durable. »

Les personnes handicapées, dans leur diversité, représentent un nombre non-négligeable dans la société tchadienne. C’est pourquoi, conscient de leur situation, le gouvernement a institué par décret N°136/PR/MCFAS/du 06 juin 1994, une Journée nationale des Personnes handicapées (JONAPH). Cette journée se célèbre tous les 7 février de chaque année.

Quoiqu’elles soient nombreuses au Tchad, les personnes handicapées se trouvent dans une situation sociale lamentablement invivable. «Etre handicapé et travailler semble, pour beaucoup de personnes, deux choses totalement incompatible », déclare Mme Djalal Ardjoun Khalil, la ministre de la Femme, de la Protection de la petite enfance et de la Solidarité nationale.

Ce sont les conditions de vie de ces personnes qui ont suscité le choix du thème de la présente édition. «Nonobstant les progrès réalisés, plusieurs défis liés à la protection des droits des personnes handicapées demeurent et nous interpellent à plus d’engagements et d’actions aussi bien individuellement que collectivement », précise la ministre.

A l’issue de cette journée du 7 février, les personnes en situation d’handicap auront l’occasion de plaider pour leur sort. En clair, elles « auront la chance de prendre les choses en main, se lever et parler des problèmes auxquels ils sont confrontés. ».

Seules, ces personnes handicapées ne pourront s’en sortir. Il est nécessaire que les partenaires intervenant dans l’humanitaire maximisent les approches pour faciliter l’autonomisation de ces dernières.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :