Tchad: « La radio reste le média le plus consommé et un puissant outil pour célébrer l’humanité », Oumar Yaya Hissein

MÉDIA – Ce 13 février, le monde célèbre la 9è édition de la Journée mondiale de la Radio. Prélude à celle-ci,Oumar Yaya Hissein, ministre de la communication, porte-parole du gouvernement, a fait une déclaration, pour joindre la voix du Tchad à celle de la communauté internationale.

À travers sa déclaration, le ministre s’est tout d’abord appesanti sur le Thème « pluralisme, représentation et diversité ». Oumar Yaya Hissein trouve que c’est un concept qui invite le monde à promouvoir la Radio qui, selon lui, reste le média le plus consommé et un outil puissant pour célébrer l’humanité.

Le Ministre a brièvement rappelé que c’est depuis la 36è conférence de l’organisation des Nations-Unies pour l’éducation, la Science et la Culture (Unesco), tenue le 03 novembre 2011, que cette journée a été entérinée suite à la proposition faite par l’Espagne.

A l’occasion de cette 9è célébration, Oumar Yaya a déclaré que ” la radio touche, par sa capacité de propagation, un monde dispersé et diversifié dans l’espace et dans le temps. Elle catalyse les idées et les initiatives et influence le comportement des populations. C’est pourquoi, son utilisation positive constitue un levier important de développement.” Chez nous au Tchad, poursuit le ministre, ” la célébration de cette journée est importante. Car, elle permet à l’opinion nationale de jauger le pluralisme et les discours politiques qui demeurent des baromètres indéniables du niveau de démocratisation de notre pays.”

Le Ministre a fait savoir que le gouvernement de la République du Tchad, conscient du rôle important que joue la radio dans une société en quête du bien-être harmonieux, encourage les initiatives privées et communautaires de création des radios en vue d’offrir aux populations, quelque soit leur niveau d’instruction, la possibilité de participer aux débats publics et au combat que mène l’humanité face aux défis de l’heure. Selon lui, les défis du changement climatique, la pauvreté et l’extrémisme violent ne peuvent trouver leur réponse que dans l’aptitude à communiquer. ” De ce fait, l’on peut sans risque de nous tromper, affirmer que la Radio est le canal approprié de sensibilisation. Elle oriente les auditeurs vers des attitudes positives à même de favoriser leur épanouissement dans la culture de la citoyenneté, le respect d’autrui et de la chose publique ” renchérit-il.

À l’endroit des responsables des Radios publiques, privées et communautaires, le ministre a fait entendre que le communicateur est par essence un agent de développement. Pour ce faire, renseigne-t-il, le ministère de la Communication a opté pour une approche participative de tous les acteurs du monde de média par l’instauration d’un climat de confiance et d’une dynamique d’échange et de communication au sein de la corporation d’une part, et entre les responsables des Médias et le Ministère de la Communication d’autre part.

Oumar Yaya a conclu sa déclarartion en invitant les responsables des radios, à s’inscrire dans une démarche professionnelle, en promouvant les valeurs démocratiques et en concevant des contenus et programmes participatifs, afin de contribuer à faire tomber les murs des clichés et stéréotypes qui retardent le développement du Tchad. Et aussi, ” de lever les barrières de l’ignorance, de rapprocher les communautés et de créer une dynamique plus inclusive.

Un commentaire

  1. DJETEBAYE DJIMET
    13 février 2020 at 16 h 06 min Répondre

    Je suis très intéssé par votre article Je suis moi même docterur en Sciences de l’éducation de Caen en France et j’ soutenu une Thèse intitulée Radio éducative pour une technologie du développemen

Laisser un commentaire