Tchad : la population du département de Fitri rejette la nomination de 5 chefs de canton

Tchad : la population du département de Fitri rejette la nomination de 5 chefs de canton

A travers un point de presse fait le dimanche 08 juillet 2018, la population du département de Fitri dans la région du Batha exprime son désaccord face à la nomination de 5 chefs de canton nommés en date du 30 avril 2018.

La communauté du Fitri résidant à N’Djamena au cours du point de presse se dit surprise par la nomination des 05 chefs de canton qui, selon elle, « n’a pas respecté les termes du message N°025/PR/PM/MAT/SG/DGAT/DI/2016 du 13juin 2016 des plus hautes autorités de l’Etat, indiquant que la désignation desdits chefs de canton doit se faire en accord avec le sultan de Fitri ». Pour la communauté du Fitri, ni la population ni les chefs de village ont été consultés. Cet acte a provoqué la réaction de la population qui s’est soldée malheureusement par la mort d’une personne et plusieurs blessés au village Rignégné et des arrestations arbitraires à Amdjamena Bilala.

De ce qui précède, la population de Fitri rejette en bloc ces nominations pour les raisons ci-haut citées. Tout en réitérant son entier soutien au président de la république pour son initiative éclairée pour la création de ces cantons dans le département du Fitri dans la région du Batha, la population du Fitri est déterminée à privilégier la cohabitation pacifique.

Un commentaire

  1. Mahamat ALMAHDI
    12 juillet 2018 at 8 h 23 min Répondre

    je ne pense pas que les points cités ci-haut soient une des raisons entièrement conforme à la réalité ou qui soit une vérité. parce-que et en définitif le sultan ne veut pas que ces personnes nommées chef Canton trouvent leur autonomie c’est-à-dire être dirigeants dans leurs villages.
    le sultan ne veut pas que les villages soient ATI rural.

Laisser un commentaire