Tchad : la Police viole les locaux de l’Ena

Tchad : la Police viole les locaux de l’Ena

Lors de la manifestation de ce lundi matin aux facultés d’Ardep-djoumal, les agents de la Police déployés sur le terrain ont violé les locaux de l’Ena en voulant arrêter un énarque.

Ce matin, pendant la violente manifestation estudiantine aux alentours de des facultés d’Ardep-djoumal, les élèves de l’Ecole nationale d’administration (ENA), eux, étaient en train de faire cours. Soudain les éléments du Groupement mobile d’intervention de la Police (Gmip) font incursion dans leur domaine pour arrêter un des leurs.

Les éléments du Gmip revendiquent son smartphone. Qu’il les aurait filmé de travers la clôture de son école. Ils l’ont arrêté en le tirant vers l’extérieur de la cour. Ses camarades interférent pour empêcher son embarcation. Entre ce tiraillement, l’administration intervient plus tôt, en invitant l’élève concerné et ces éléments au bureau.

Après quelques temps de discussion, l’élève est relâché sous condition de ne rien publier comme images de la manifestation. Au cas contraire il sera pris pour responsable.

Interrogé sur le fait, le directeur général de l’Ena a qualifié cela d’un simple incident, sans vouloir trop se prononcer dessus.

Laisser un commentaire