Tchad : la plateforme M12R demande la dissolution de la DGSSIE

0
437

La plateforme Mouvement des 12 revendications a, dans une communication faite ce jeudi 6 mai, fustigé le comportement des forces de l’ordre lors de la manifestation du 27 avril et demande la dissolution de la Direction générale de service de sécurité des institutions de l’Etat (DGSSIE).


La formation du Conseil militaire de transition (CMT) et sa prise de pouvoir continuent à alimenter des débats au sein de la société. Après des organisations de la société civile, partis politiques et autres, le Mouvement des 12 revendications (M12R), lui, interpelle le CMT à présenter officiellement des excuses à l’endroit des martyrs et des victimes “des balles tirées lors de la marche du 27”. Aussi voir sous quel angle d’urgence leur dédommager.


Des manifestations à caractère pacifique demande un encadrement de la police et non une répression, estime la plateforme. Les forces de l’ordre doivent “éviter de tuer et tirer sur tout Tchadien dans les jours qui suivent. Car tirer sur un compatriote, c’est tirer sur la nation toute entière”, moralise le porte-parole de la plateforme M12R, Natoi-allah Ringar.


Vu la réaction de la police face à la manifestation du 27 avril organisée par la coordination des actions citoyennes ‘’Wakit tama’’, la plateforme demande la dissolution de la Direction générale de service de sécurité des institutions de l’Etat (DGSSIE). “Le M12R demande la dissolution immédiate de la DGSSIE et de la remplacer par une armée républicaine. Car celle-ci n’est pas républicaine mais clanique’’, a déclaré Natoï-Allah Ringar. Aussi, le M12R, demande l’intervention de l’Union africaine pour préserver la paix et interpelle les forces militaires à un cessez-le-feu immédiat.

Laisser un commentaire