Tchad : la marche de Wakit Tamma s’est transformée en des manifestations sporadiques dans deux arrondissements de la capitale

0
898
Une vue de N'Djamena, la capitale du Tchad

La marche pacifique de Wakit Tamma, prévue ce samedi matin mais interdite par les autorités, n’a pas pu commencer au rond-point du pont à double voie comme annoncé par les organisateurs. En effet, les forces de l’ordre ont pris d’assaut les lieux.

Ne pouvant se réunir au rond-point, les manifestants se sont éparpillés dans certains quartiers des communes du 7e et 9e arrondissements où ils ont posé des actions sporadiques.

En termes de bilan, Wakit Tamma dit qu’une centaine de manifestants ont été blessés par des tirs de gaz lacrymogène et au moins 24 autres arrêtés. Des allégations que réfute le porte-parole de la Police, Paul Manga, les qualifiant de mensongères. Pour lui, c’est une journée calme. Il dit se féliciter donc que les citoyens ont respecté le message de la police les appelant à ne pas sortir.

Laisser un commentaire