Tchad : la « marche contre la pénurie du gaz butane » est interdite

Tchad : la « marche contre la pénurie du gaz butane » est interdite

Le gouvernement tchadien vient d’interdire la marche pacifique prévue par les organisations de la société et quelques artistes musiciens engagés pour protester contre la pénurie du gaz butane. C’est par un arrêté du ministre de l’Administration territoriale, de la Gouvernance locale et de la Sécurité publique.

L’arrêté N°006/PR/MATSPGL/DGM/2019, signé le 12 mars 2019 précise dans son article 1er que, « la marche du Collectif tchadien contre la vie chère est interdite ». L’article 2 du même arrêté invite les directeurs généraux des forces de sécurité de prendre leurs dispositions pour exécuter l’arrêté.

Déjà, ce matin du 13 mars 2019, les membres du Collectif tchadien contre la vie chère (CTVC) ont prévu un point de presse pour maintenir la marche du 14 mars. La maison des medias qui devrait abriter cette sortie a été quadrillée par la police, empêchant les medias d’avoir accès ainsi que les organisateurs.

Contacté par Tchadinfos.com, le président du CTVC, Dingamnayal Nely Versinis déplore le fait que toutes les manifestations du genre à applaudir le gouvernement ne sont jamais interdites. « Cette énième interdiction en est de trop. Cette fois-ci, nous comptons attaquer de front cet acte en justice usant de tous les moyens légaux » précise-t-il.

Lire aussi: Hydrocarbures : la raffinerie de Djermaya manque de stock de gaz

Laisser un commentaire