Tchad : la mairie inaugure des toilettes publiques à N’Djamena

Tchad : la mairie inaugure des toilettes publiques à N’Djamena

ASSAINISSEMENT – Un réseau d’adduction d’eau potable et des toilettes publiques a été inauguré ce mercredi 27 novembre par la mairie de N’Djamena et ses partenaires.

C’est précisément dans la zone nord-est de N’Djamena que les infrastructures d’adduction d’eau potable et des toilettes publiques financées par l’Agence française de développement (AFD) et l’Union européenne (UE) sont réalisées. Ces installations s’inscrivent dans le cadre du projet de renforcement de l’accès à l’eau et à l’assainissement de N’Djamena. Selon les termes de référence, dans cette zone, la population a encore recours pour une large part à des forages privés et des puits traditionnels. Dans le rapport d’étude présenté par l’Institut national des statistiques, des études économiques et démographiques (INSEED), les indicateurs à l’eau et l’assainissement restent plus faibles que partout ailleurs dans la capitale. Ce qui explique le choix du site, commune du 8e arrondissement.

Le projet comprend deux composantes avec trois volets. Dans le volet adduction d’eau potable, 20,27Km de conduites secondaires d’eau potable posées en extension du réseau de la société tchadienne des Eaux (STE), 25 bornes fontaines et 11 poteaux incendie sont réalisés avec la connexion de six écoles et un centre de santé.

Dans le volet toilettes publiques et familiales, 16 écoles, un marché et deux centres de santé bénéficient de 37 blocs de toilettes avec 170 cabines construites. 923 toilettes familiales sont également construites.

Ce sont ces réalisations que le maire de la ville de N’Djamena Saleh Abel Aziz Damane et l’ambassadeur de la France au Tchad, Bertrand Cochery ont inauguré ce mercredi 27 novembre 2019 en présence des représentants de l’UE et de l’AFD.

Pour la maire de la commune du 8e arrondissement, bénéficiaire de ces infrastructures, c’est une initiative salutaire qui renforce la coopération franco-tchadienne. Fatimé Yaya appelle ses concitoyens à un usage responsable avec un devoir d’entretien. « La santé passe nécessairement par l’hygiène », déclare de son côté l’ambassadeur français Bertrand Cochery. Raison pour laquelle le projet porte sur l’éducation et la santé. Saleh Abdel Aziz Damane a, quant à lui, interpellé les responsables de la STE à densifier le réseau afin de faire profiter plus largement la population.

Le projet de renforcement de l’accès à l’eau et à l’assainissement de N’Djamena a pour finalité de lutter contre la pauvreté par l’amélioration des conditions de vie et de santé des populations. En tout, près de 200 000 personnes profiteront de l’adduction d’eau, 80 000 pour les toilettes publiques et familiales.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :