Tchad : la crise humanitaire au lac ne faiblit pas

Tchad : la crise humanitaire au lac ne faiblit pas

La province du lac est plongée dans une grave crise humanitaire depuis la montée en puissance de la secte Boko Haram. Insécurité alimentaire et manque de services sociaux de base sont les grandes marques laissées à cette province par cette organisation terroriste.

Ils sont dans l’impasse totale. Ce sont 175 000 personnes qui sont en situation de déplacement au Lac. Depuis 2014, cette province du Tchad fait face à une grave crise humanitaire engendrée par l’impact de la crise nigériane, notamment les exactions de Boko Haram.

La crise occasionnée par le groupe terroriste Boko Haram a fait 15 456 réfugiés, 130 472 déplacés internes et 41 199 retournés dans la province du lac. Cette situation influence négativement sur l’accès aux services sociaux de base, notamment l’éducation, la santé, l’eau, hygiène et assainissement.

L’insuffisance des infrastructures de base limite l’accès des populations aux services sociaux essentiels en termes de santé, éducation, eau potable, hygiène et assainissement. L’accès aux soins de santé de qualité et à l’éducation de base reste encore une préoccupation majeure.

Sur les 431 écoles existant dans la province du lac, 19 % se trouvent dans un état non fonctionnel avec un taux d’achèvement qui ne dépasse pas les 8 % dans le cycle primaire.

On compte 1 médecin pour 53 714 habitants, alors que selon la norme de l’organisation mondiale de la santé, il faut un médecin pour 10 000 habitants. 20 % seulement de la population a accès à l’assainissement. L’insécurité alimentaire va de mal en pis dans cette province. Au total 332 516 personnes sont dans une situation d’insécurité alimentaire, soit 54 % de la population de cette région.

Lire aussi : Région du Lac-Tchad : un appel d’aide de 135 millions de dollar $ est lancé par les agences onusiennes

Les défis sont donc énormes dans cette localité du Tchad. En fin 2018, seulement 26 % des 126,2 millions de dollars requis pour la réponse à la crise ont été reçus. La difficulté de pouvoir satisfaire les besoins humanitaires se prolonge et la crise avec.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :