Tchad : La CPDC réagit à la grogne sociale en interpellant le pouvoir en place

IMG_0617.JPG
La coordination des partis politiques pour la defense de la constitution(CPDC) a tenu une conférence de presse hier à la maison des médias. Elle exige du président de la république “la satisfaction sans delais des justes et legitimes revendications des jeunes et des travailleurs qui sont des ayants droits. La cessation des actes d’intimidation et des meurtres des jeunes sans armes; la liberation sans condition de tout les manifestants arrêtés et torturés d’une part et la prise en charge de leurs soins par l’etat tchadien d’autre part; le retrait pur et simple de la loi inique et anticonstitutionnelle dite code pastoral. Le retablissement de la parite au sein de la ceni, en extirpant de ses rangs les faux representants de l’opposition et integrant le representant du PLD.”

Par ailleurs la CPDC déclare “responsable le president de la republique, responsable des mouvements sociaux qui ont deja causés des morts parmi les jeunes et occasionnés des nombreuses arrestations.” Les partis politiques membres de la CPDC dénoncent une fois de plus “la gabegie et les comportements irresponsables de ce pouvoir honni par toutes les couches de la population comme l’atteste la vague de manifestation et de ras le bol qui ont lieu dans toutes les regions du pays.”

Selon la CPDC le président de la république “dont les déplacements coûtent plusieurs milliards au tresor public est totalement responsable de la tension de trésorier qui prevaut en ce moment.”

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :