Tchad : la CLTT demande l’annulation du décret 687 portant coupe des AGS

Tchad : la CLTT demande l’annulation du décret 687 portant coupe des AGS

Le secrétaire général de la Confédération libre des travailleurs du Tchad (CLTT), Brahim Ben Seid, a abordé la situation sociale du pays, au cours d’un point de presse ce 27 juillet 2019.

Pour Brahim Ben Seid, il y a une embellie dans le pays donc il n’est plus question de couper les salaires des travailleurs. Selon lui, après l’accord du 26 octobre 2018 entre les syndicats et le gouvernement, plusieurs commissions ont mises sur pied pour assainir la solde et faire l’audit des diplômes des agents de l’Etat.

Brahim Ben Seid de constater que : “ 4 000 fonctionnaires n’ont pas de dossiers à la fonction publique, il leur a été demandé de les produire. 10 500 fonctionnaires ont répondu en produisant leurs dossiers. 3 500 fonctionnaires n’ont pas pu le faire, donc recrutés sans dossiers ”

Selon le le secrétaire général de la CLTT, Brahim Ben Seid, si seulement ces agents sont dégagés, l’Etat engrangera un gain considérable. Il poursuit que l’audit des diplômes a relevé que beaucoup de fonctionnaires ont été intégrés à la fonction publique par des faux diplômes.

En outre, Brahim Ben Seid fait plusieurs constats : des manquements dans le paiement des indemnités de craie et des indemnités de cherté de vie ; des doubles emplois ; des agents nommés par décret, relevés mais qui continuent à percevoir les indemnités liées a cette fonction ; des agents retraités ou décédés et qui sont actifs ; des agents fictifs, des agents qui perçoivent indûment des salaires etc. 

Pour Brahim Ben Seid avec l’assainissement du fichier de la solde et l’audit des diplômes, un gain est en train d’être réalisé. Avec les déclarations des ministres des Finances aux différentes réunions hebdomadières, les annonces des partenaires techniques et financiers, “ nous pouvons déduire que l’économie de notre pays tend vers l’embellie ” estime-t-il.

De ce qui précède, la CLTT demande au gouvernement, dans le but de préserver et de garantir une paix sociale durable, conformément à l’esprit du protocole d’accord du 26 octobre 2018 entre autres :  l’annulation pure et simple du Décret 687 ; le rétablissement intégral des AGS (Augmentations générales spécifiques) ; la levée du gel des effets financiers des avancements et des reclassements. 

Un commentaire

  1. abakar Abdoulaye t
    28 juillet 2019 at 23 h 03 min Répondre

    bien dit et bien parler excellente

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :