Tchad : “La Cascidho dit non à tout diktat d’une leçon de démocratie”, Mahamat Digadimbaye

Tchad : “La Cascidho dit non à tout diktat d’une leçon de démocratie”, Mahamat Digadimbaye

Le coordinateur national de la Cascidho (Coordination des associations de la société civile et de défense des droits de l’homme), Mahamat Digadimbaye, a fait ce mercredi un point de presse pour dénoncer l’ingérence des États-Unis dans la politique tchadienne.

Suite au communiqué de l’ambassade des États-Unis sur la situation sociopolitique du Tchad, les réactions ne cessent de pleuvoir. C’est au tour de la Coordination des associations de la société civile et de défense des droits de l’homme (Cascidho) de réagir, à travers un point de presse de son président Mahamat Digadimbaye, ce 11 juin.

“ La Cascidho, tout en clamant haut et fort la tenue des élections libres, démocratiques et transparentes au Tchad, dit non, grandement non à tout diktat d’une leçon de démocratie qui émanerait d’un État, aussi puissant soit-il ou d’une communauté dite internationale ” a déclaré Mahamat Digadimnbaye

Pour cet acteur de la société civile tchadienne, les Tchadiens veulent organiser des élections libres et démocratiques mais il faut respecter la souveraineté du pays. Il appelle les pays amis, organisations internationales qui respectent la République du Tchad, à aider le Tchad, sans ingérence à organiser des élections libres et démocratique cette année.

Par ailleurs, la Cascidho demande au gouvernement tchadien de prendre toutes les dispositions nécessaires pour l’organisation des élections libres et démocratiques d’ici la fin de l’année avec ou sans appui de l’extérieur conditionnel.

Laisser un commentaire