Tchad: la Cascidho appelle les politiques au calme pour le respect du processus électoral

Tchad: la Cascidho appelle les politiques au calme pour le respect du processus électoral

Au cours d’un point de presse où il a fait la restitution du séminaire du FMI, le coordinateur de la coordination des associations de la société civile et de défense des droits de l’homme(Caschido), Mahamat Digadjimbaye a lancé un appel au calme pour le bon déroulement du processus électoral.

Ce point de presse vise à faire la restitution du séminaire du Fonds monétaire international (FMI) qui s’est tenu du 25-28 mars à Libreville au Gabon où la Cascidho a représenté la société civile tchadienne.

Pour le coordinateur de la Cascidho, le séminaire a permis aux participants de mieux connaitre et comprendre le rôle du FMI, d’examiner les perspectives économiques dans la sous-région Cemac.

Selon lui “après une analyse générale de la situation économique complexe et difficile dans la zone Cemac, il ressort que les pays qui ont contracté un programme d’ajustement et d’appui budgétaire avec le FMI retrouvent un peu leur souffle. Mais des efforts importants restent encore à fournir pour le redressement économique”.

Le coordinateur de la Cascidho, Mahamat Digadjimbaye a aussi abordé la question du processus électoral au Tchad. La Cascidho lance un appel au calme au niveau du Cadre national de dialogue politique (CNDP).

“En notre qualité d’acteur de la société civile et en observateurs avertis de la scène politique tchadienne, nous lançons un appel au calme et à l’apaisement face à la tension politique qui prévaut actuellement au sein du cadre national de dialogue politique(CNDP)”.

La Cascidho constate que depuis quelques temps au CNDP, “ l’opposition s’entredéchire, la majorité et l’opposition ne s’entendent pas sur des questions fondamentales, l’opposition qui gèle sa participation au CNDP”. Pour Mahamat Digadjimbaye “toute cette situation ne concoure pas à l’organisation d’une élection législative dans un climat politique apaisé et inclusif”.

La Cascidho dénonce cette situation de crise politique “ qui ne dit pas son nom” selon le coordinateur.

La Cascidho demande à la majorité et à l’opposition, loin des calculs politiciens à engager dans l’intérêt du peuple, un dialogue franc, juste et sincère pour la crédibilité des élections à venir, afin d’éviter des conflits pré et post électoraux. “ Les élections sont une affaire de tous les Tchadiens non seulement une exclusivité des acteurs politiques”, déclare le coordinateur de la Cascidho Mahamat Digadjimbaye.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :