Tchad : la brigade de contrôle et de surveillance foncière lancée à N’Djamena

Tchad : la brigade de contrôle et de surveillance foncière lancée à N’Djamena

URBANISME – Le ministère de l’Aménagement du territoire a lancé mercredi les activités de la Brigade mobile chargée de contrôle et de surveillance des activités foncières dans la ville de N’Djamena.

Face aux différents défis liés à l’urbanisation galopante, aux occupations anarchiques et informelles des terrains dans la ville de N’Djamena et ses environs, une brigade mobile de contrôle et de surveillance des activités foncières a été mise en service par Achta Ahmat Bremé, la ministre de l’Aménagement du territoire, de l’Habitat et de l’Urbanisme.

Constituée de trois équipes d’intervention, cette jeune brigade renferme en son sein des agents provenant du ministère et du gouvernorat de N’Djamena. Sa mission consistera entre autres à “lutter contre l’étalement urbain et les occupations anarchiques ou illégales de sites aménagés ou à aménager; ainsi que contre les bornages et lotissements clandestins, les morcellements illégaux des réserves publiques et la vente illicite des terrains“, a déclaré Achta Ahmat Bremé, ce mercredi 30 octobre, lors d’un point de presse tenu à son ministère.

La nouvelle brigade aura également la charge “d’empêcher l’installation de la population dans des zones à risque d’inondation et de déguerpissement et de veiller à la protection des terrains attribués par la Commission d’attribution des terrains en zone urbaine et la Commission nationale d’urbanisme”, a poursuivi la ministre.

Les contrôles inopinés seront effectués sur les travaux de lotissement et de restructuration des quartiers situés dans le périmètre urbain de la ville de N’Djamena“, a par la suite prévenu Achta Ahmat Bremé.

“Plus de 80% des conflits opposent les attributaires légaux détenteurs des documents cadastraux aux prétendants occupants coutumiers détenant, quant à eux, des attestations de vente établies sans aucune référence cadastrale, par la complicité des autorités traditionnelles (boulamas)”, a rappelé la ministre.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :