lundi 4 juillet 2022

Tchad : la BAD met en place un outil pour la collecte et l’analyse des données à distance

La Banque africaine de développement (BAD) a lancé le projet « Remote Appraisal, Supervision, Monitoring and Evaluation, of Operation Projects » (RASME) ce mardi 18 janvier à N’Djamena. Ce lancement est suivi d’une formation des partenaires sur la collecte et l’analyse des données à distance.


RASME est une solution informatique de collecte et d’analyse des données à distance. Il permettra d’accélérer la mise en œuvre des projets, d’anticiper les problèmes et instaurer la transparence dans la gestion des projets de développement.

Il s’agit d’un système de collecte de données en tout temps qui peuvent être vérifiées, analysées et publiées. « Lors du déploiement du projet, un accent particulier sera mis sur le renforcement des capacités des équipes projets tant du côté de la Banque que des équipes d’exécution des projets. A ce titre, une formation de 3 jours en mode présentiel est programmée les 18,19 et 20 janvier 2022 », précise le représentant de la BAD au Tchad, Ali Lamine Zeine.

Dans le contexte de Covid-19, les déplacements et les visites des sites de projets sont limités. Cet outil est utile pour la supervision des projets dans des zones géographiques où l’accès des experts du développement est soit impossible soit limité en raison des contraintes logistiques ou sécuritaires, poursuit-il.

Ali Lamine Zeine souligne qu’il travaille de plus en plus avec des agences gouvernementales, des institutions partenaires et des organisations sœurs pour livrer des projets de développement conformes aux règles et standards de la banque.

« Nous devons par ailleurs être capables de rendre compte des résultats de nos interventions dans la plus grande transparence. L’une des principales priorités de la Banque est de favoriser l’innovation et d’investir dans les technologies émergentes pour améliorer les opérations de la banque dans tous les pays membres régionaux », dit-il.


Royoumta Madingué, directrice générale adjointe du ministère de l’Economie, indique qu’avec la pandémie de la COVID-19 où l’exigence est la visioconférence, le Tchad est ravi de mener cette expérience de déploiement de RASME pour la collecte, le stockage et l’analyse de données à l’aide d’appareils mobiles.

Les participants à la formation

« Nous sommes dans un monde où l’innovation, la digitalisation et les nouvelles technologies sont des véritables leviers de développement et sont au cœur de la transformation digitale comme vecteur de croissance. Nous sommes tous conscients de l’importance des données fiables et accessibles, pour assurer une gestion efficace et efficiente de nos projets », a-t-elle relevé avant d’ouvrir la formation.

La formation est basée sur les applications mobiles, intégrées aux systèmes et serveurs de stockage des données, pour collecter les données relatives aux projets, sous format numérique en différents types, et ce directement sur le terrain, en utilisant un smartphone, une tablette ou un ordinateur personnel simple et facile à utiliser.  

Laisser un commentaire

économie

Société : une association plaide à agir pour les malades mentaux

L'Association pour la Protection des délirants (malades mentaux) et de Lutte contre la Mendicité (APDM) a organisé un point de presse ce 3 juillet...

Championnat du Tchad : Elect Sport et As PSI font un match nul

Le championnat national a débuté ce dimanche 3 juillet 2022 au stade de Diguel. Pour le match d'ouverture, l'équipe d'Elect Sport de N'Djamena a...

Publicité

Publicité SoGe Sidebar

Sondage

Que voudriez-vous voir plus souvent sur Tchadinfos.com ?
840 votes · 841 réponses

Application Tchadinfos.com

Publicité