Tchad : « J’invite le gouvernement à donner une suite au projet de loi sur la CENI », plaide M. Zen Bada

Tchad : « J’invite le gouvernement à donner une suite au projet de loi sur la CENI », plaide M. Zen Bada

Le Cadre National de Dialogue Politique (CNDP) a fait sa rentrée politique ce vendredi 12 octobre 2018, à N’Djamena. La cérémonie a vu la présence du président de l’Assemblée nationale, de quelques membres du gouvernement, des ambassadeurs ainsi que des chefs des partis politiques de l’opposition.

La rentrée politique du CNDP est en effet une occasion de dérouler la vision du cadre après sa rénovation à l’assemblée générale des partis politiques le 24 mai 2018. Le CNDP a pour objectif de privilégier et d’entretenir davantage la concertation entre les parties prenantes, sous réserve du respect des mécanismes institutionnels prévus par les lois de la République.

Le président du CNDP, Mahamat Zen Bada souligne qu’à la différence du CNDP d’hier qui était tripartie, le CNDP d’aujourd’hui est à la fois inédit et rénové. « Le CNDP compte 15 membres de l’opposition et 15 autres de la majorité présidentielle. Une alternance annuelle a même été instaurée au niveau de la présidence et tout fonctionne normalement », précise-t-il.

Selon Mahamat Zen Bada, malgré les soubresauts qu’a pu connaitre le Tchad, l’environnement socioéconomique de l’heure défavorable, l’insécurité galopante qui sévit dans la sous-région, les acteurs politiques tchadiens peuvent dialoguer au sein d’un cadre idoine et s’entendre sur l’essentiel, en mettant de côté leur égo. Pour lui, le modèle tchadien est aujourd’hui cité en exemple dans la sous-région. A cet effet, tous les acteurs politiques doivent travailler au renforcement de la démocratie au Tchad.

« Nous disons que le CNDP doit pouvoir servir de rampe pour réfléchir et apporter des réponses tchadiennes aux problèmes tchadiens », encourage le président du CNDP.

Par ailleurs, dans le cadre du dialogue permanent, Mahamat Zen Bada annonce le CNDP a soumis au Gouvernement, pour examen et adoption le projet de la loi portant création d’une Commission électorale nationale indépendante (CENI)  paritaire, et en ce moment, l’équipe du CNDP se planche sur le projet de code électoral. « J’invite le gouvernement à donner une suite au projet de loi sur la CENI. Par la même occasion je voudrais inviter tous les amis et partenaires du développement du Tchad à apporter leur soutien et leurs contributions au développement pour l’organisation de ces élections dans les délais prescrits » lance-t-il.

Le président du CNDP invite aussi l’ensemble de la classe politique nationale à travailler pour que le Tchad prospère sur le chemin de son développement. « Nous devons tous nous lever contre les aventures périlleuses, ainsi que les conflits fratricides inutiles qui endeuillent nos familles et tirent vers le bas notre pays » plaide-t-il.

Laisser un commentaire