Tchad: Interview de Kaar Kaas Soon qui fait une grève de la faim pour protester contre les arrestations

1)      Bonjour Kaar Kaas Sonn,  votre actualité depuis hier ne concerne en rien le domaine artistique mais le début d’une grève de faim !!! quelles sont vos motivations premières ?

j’entame une grève de la faim pour : 

·         protester contre les arrestations arbitraires d’hommes politiques et de journalistes tchadiens, suite à ce que le gouvernement a nommé « tentative de déstabilisation du pays » depuis le 1er mai dernier 

·         protester contre le flou de la justice tchadienne dans cette affaire ;

·         attirer l’attention de l’opinion internationale sur ce qui se passe au Tchad dans cette situation ; et ;

·         obtenir la libération de ces personnes détenues sans respect des règles de droit.

2)      Pensez-vous que cette méthode aura plus d’impact que les autres ?

Il ne s’agit pas de mettre en concurrence des moyens de protestation. Celui-ci est non-violent et, peut-être moins répandu, mais j’espère que cette action permettra d’interpeller l’opinion sur la situation de ces gens détenus arbitrairement. Je crois comprendre que même les députés tchadiens ne sont pas d’accord avec les méthodes du pouvoir. En gros, il faut libérer ces gens.

3)      Pensez-vous que l’opinion internationale pourra agir pour les personnalités arrêtées ?

J’espère ! Je pars du postulat que des personnes sont mises aux arrêts sans respect des normes. Il faut donc faire pression sur le gouvernement pour qu’il desserre l’étau qui étouffe la liberté. Souvenez-vous que le président tchadien a dit lui-même s’être sacrifié pour la liberté. Je souhaite, par cette grève, lui rappeler sa parole. Des Tchadiens ont le droit de vivre la liberté. Et s’ils violent des règles, il faut les traiter conformément aux règles préétablies. Sinon, c’est la dictature.

4. Une action comme celle-là n’est pas anodine car rare sont les Africains qui utilisent la grève de la faim pour lutter contre une injustice

Je ne sais pas en vrai. Peut-être parce que la nourriture n’est pas à la portée de tout le monde. On a l’impression qu’une grande partie de la population est déjà en grève de la faim. Mais ici en Europe, cela compte.

4)      Cette action pensez-vous durera longtemps ? et l’arrêt de la grève de la faim dépendra de quoi ?

Que le gouvernement élargisse les détenus et que la justice se fasse normalement.

5)      Si vous aviez une audience avec les autorités tchadiennes ou françaises serait une victoire pour vous ?

Je ne cherche pas une victoire. Je vise le respect de la liberté et le bon sens ; ce sera la vraie victoire pour tout le monde. J’ai écrit aux autorités françaises et tchadiennes. J’attends un acte de leur part. Si, me rencontrer permet d’aller dans le sens du respect de la liberté, alors, je les rencontrerai sans problème.

Merci du temps que vous nous avez accordé

Un commentaire

  1. paix
    4 juin 2013 at 23 h 47 min Répondre

    grève de la faim ou bien danger!tu n’as rien vu encore chef,faut manger c’est mieux sinon tu vas mourir pour rien car ceux qui ont combattu avec les armes n’ont obtenu gain de cause donc pour toi la est petit pour le tchad et ouiiiiiiiiii

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :