Tchad: un dirigeant du parti au pouvoir élu à la tête du Conseil Economique Social et Culturel

N’DJAMENA, 25 octobre (Xinhua) — Réunis jeudi en assemblée générale extraordinaire, les membres du Conseil Economique, Social et Culturel (CESC) du Tchad ont élu Mahamat Ali Abdallah Nassour à la tête de l’institution.

M. Abdallah Nassour, qui remplace à M. Abdoulaye Lamana à la tête du CESC, est le secrétaire général adjoint du Mouvement patriotique du salut (MPS, au pouvoir au depuis vingt-trois ans). L’ancien ministre de l’Hydraulique rurale et urbaine a été nommé membre du CESC par décret présidentiel, dans la foulée du remaniement du gouvernement d’il y a une semaine.

En recevant son écharpe, signe de ses nouvelles fonctions, le nouveau président du CESC a promis de travailler à l’amélioration des conditions de vie de ses compatriotes et une nouvelle impulsion de son institution.

Le CESC, qui compte 31 membres, est un organe consultatif créé il y a huit ans sur les cendres du Sénat. Il est chargé, selon la Constitution tchadienne, de donner son avis sur les questions à caractère économique, social ou culturel portées à son examen par le président de la République, le gouvernement ou l’Assemblée nationale.

Il peut être consulté sur tout projet de plan ou de programme à caractère économique, social ou culturel, procéder à l’analyse de tout problème de ce genre et soumet ses conclusions au président de la République et au gouvernement.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :