Tchad : des sentinelles accusées d’être à l’origine de la dégradation des salles de classe

Après une visite aux lycées Félix Eboué, technique commercial et technique industriel, l’inspection générale du ministère de l’Education nationale a découvert des pratiques malsaines auxquelles se livrent les sentinelles des établissements publics en général.

Du regroupement familial à la transformation des locaux des lycées en des lieux de commerce et autres pratiques, l’inspection générale du ministère de l’Education nationale a, par une note, dénoncé vigoureusement les comportements des sentinelles des lycées Félix Eboué, technique commercial et technique industriel.

  • Présence de nombreuses familles regroupées par les sentinelles ;
  • La destruction des tables-bancs utilisés aussi comme source d’énergie et leur fer vendu comme support des lits picos ;
  • La transformation des salles de classe, des laboratoires, des infirmeries en des dortoirs par les familles des sentinelles ;
  • La dégradation des toilettes ;
  • La coupe abusive des arbres des cours de ces établissements pour en faire source d’énergie ;
  • L’élevage des volailles et des moutons ne favorisant pas le développement des arbres plantés dans ces établissements ;
  • La transformation des cabanes des sentinelles en des lieux de commerce et trafic de tout genre ;
  • La sous-location des espaces et de l’électricité aux particuliers exerçant des activités commerciales au sein des établissements sont entre autres le constat qu’a fait l’inspection générale du ministère de l’Education nationale.

Plus grave, note l’inspection générale, l’occupation de quatre salles de classe par un surveillant qui héberge environ 25 personnes et l’occupation d’une cabane d’une sentinelle par un agent municipal.

Face à ce constat, “l’urgence de destruction de toutes ces cabanes s’impose afin d’assainir les établissements scolaires“, conclut l’inspection générale du ministère de l’Education.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :