Tchad : Déby interpelle les nouveaux médecins à travailler dans le respect de la déontologie

Tchad : Déby interpelle les nouveaux médecins à travailler dans le respect de la déontologie

La cérémonie de présentation officielle de la première promotion des médecins tchadiens formés à Cuba s’est déroulée ce 16 août au Palais du 15 janvier. L’occasion pour les autorités de remettre les parchemins aux meilleurs.

Ils sont 133 médecins sur les 150 à sortir de la première promotion des étudiants tchadiens formés en médecine à La Havane à Cuba. Ils ont été gradués le 18 juillet dernier en présence du ministre tchadien de l’Enseignement supérieur et celui de la Santé publique. Rentrés le 9 août courant, ils ont été présentés officiellement aux autorités tchadiennes ce 16 août au Palais du 15 janvier.

Sur ce nombre, 27 ont reçu le diplôme d’or. Et un est distingué major de toute la promotion de la faculté des sciences médicales de La Havane. En tout ce sont 300 étudiants qui sont envoyés pour la formation en médecine à Cuba dans le cadre de la coopération médicale tchado-cubaine. Pour cette première vague, l’Etat a déboursé près de 30 milliards de CFA pour la prise en charge de ces étudiants.

LIRE AUSSI : 20 000 diplômés seront intégrés dès 2020 promet Idriss Déby Itno

Avec la sortie de cette première promotion, le ministre de la Santé publique Pr Mahamoud Khayar espère que la donne va changer. « Cette nouvelle donne permet à notre pays de réaliser un véritable bond en matière d’amélioration d’un des indices de développement humain dans la région africaine, en termes de ratio médecins par tête d’habitant », a souligné Pr Mahamoud Khayar. Selon lui, le Tchad est en voie d’atteindre l’objectif de l’Organisation mondiale de la Santé qui est d’un médecin pour 10 000 habitants. « Le Tchad passe désormais d’un médecin pour 22 000 habitants à un médecin pour 13 000 habitants », a fait le ministre de la Santé publique.

Le représentant des Cubains au Tchad avec les médecins formés au Cuba

« Cuba est une référence mondiale en matière de formation en médecine. A titre d’exemple, c’est le premier pays au monde qui compte le plus grand nombre de médecin par habitant », a fait savoir Dr David Houdeingar pour justifier le choix porté sur ce pays.

Dans son mot de circonstance, le président de la République Idriss Déby Itno a interpellé les jeunes médecins à travailler dans le respect de la déontologie médicale. « Suivez vos ainés mais ne faites pas ce qu’ils font », les a-t-il prévenus. « N’abandonnez pas les hôpitaux, les centres de santé pour investir les cliniques privés. Ne mordez pas à l’appât du gain facile », a conseillé le chef de l’Etat aux jeunes médecins.

Laisser un commentaire