Tchad : Dadnadji démantèle le réseau Nadingar !

S’ils ont en commun « Nadji » à la fin, et au début, de leur nom de famille, tout le reste les oppose. et comme l’ami de ton ennemi est ton ennemi, tous ceux que Nadingar a placés n’ont que leurs yeux pour pleurer. un à un, le nouveau Premier ministre les débarque pour les envoyer méditer et lui laisser de la place pour mettre ses protégés. 

A chaque avènement d’un Premier ministre dans notre pays, il y a des gens qui fêtent et d’autres qui pleurent. Le doctorant Dadnadji Djimrangar Joseph, perpétue cette vielle pratique. Il a commencé à mettre hors d’usage la clique à Nadingar Ndjelassem Emmanuel.
Le premier gros poisson tombé dans les maillons du filet, c’est son propre parent du Mandoul oriental Hassane Nguéadoum. Son tort est d’avoir une mère qui est la tante de Nadingar car originaire de Bebedja. Aussi Nadingar l’avait promu dans le gouvernement en lieu et place de Dadnadji comme Ministre de l’urbanisme. De peur qu’il ne dépoussière le dossier de carburant où Dadnadji aurait laissé des casseroles noires, il fallait le faire sauter très vite !

Le second poisson sorti de l’eau par Dadnadji est Djimtibaye Lapia Neldjita enfant de cœur de Monseigneur Ngartieri que les prières n’ont pas pu sauver. Il est remplacé par Laouna Gong Raoul grand pamphlétaire devant l’eternel et qui avait la mission occulte de déchiqueter Nadingar dans les journaux.

Tous les conseillers de la primature pro-Nadingar ont été purement et simplement virés de l’équipe Dadnadji. D’autres ont pris leur place parmi lesquels un chef de parti promu par consolation. Le personnel d’appui du protocole et de la sécurité a été simplement balayé. Jules Mbaigoto ce bon « Gor » gouverneur de Mayo Kebbi Est, jugé trop proche de Nadingar a été envoyé sous les manguiers à Bodo où l’attend son frère ennemi Paul Mbainodoum, lui- même laissé sur les carreaux dans les bureaux des Baministes à Djambal Ngato. Ngarboudjoum Medeur Jacob, désormais ex-gouverneur, un des gardiens du temple de Nadingar n’a qu’a regagner la caserne ou suivre les vaillants soldats au Nord Mali pour se remettre en valeur. Colonel Jérôme Nodjina Directeur Général adjoint des renseignements généraux a été prié de suivre son neveu d’ex-premier Ministre, Emmanuel Nadingar dans la traversée du désert.

Tous les protégés de l’ex-premier Ministre, promus à des postes de responsabilité à tous les niveaux jusqu’aux petits maîtres communautaires ne dorment plus. Ils ont peur du Tsunami Dadnadji. La panique est de taille pour ceux qui ont géré de l’argent de l’Etat. Car le Premier ministre, selon certaines indiscrétions, orienterait Cobra vers les gestionnaires indélicats de l’ère Nadingar. Face à la débandade de ses troupes, Emmanuel Nadingar désarmé s’en remet à Dieu. Et attend le premier de poing de Dadnaji. No commet !

Taledé Talengar

Le Potentiel #86 spécial crise de Moundou disponible en pdf sur boutique.tchadinfos.com

Un commentaire

  1. Barthélémy VANG-TOU
    24 juillet 2013 at 10 h 24 min Répondre

    Si vous voulez avoir de la crédibilité donnez des informations objectives. Vous dites que “Le premier gros poisson tombé dans les maillons du filet, c’est son propre parent du Mandoul oriental Hassane Nguéadoum. Son tort est d’avoir une mère qui est la tante de Nadingar car originaire de Bebedja.” Je ne connaIs aucun des deux ministres, mais je l’affaire du gouvernement n’est pas un problème de parenté. Nandingar a fait ce qu’il a pu faire et Dadnadji fera aussi de son mieux.

    “Ngarboudjoum Medeur Jacob, désormais ex-gouverneur, un des gardiens du temple de Nadingar n’a qu’a regagner la caserne ou suivre les vaillants soldats au Nord Mali pour se remettre en valeur.” Mon fère ici aussi vous feriez mieux de pousser vos investigations avant de les publier. De ceux qui vous lisent, beaucoup connaissent le Tchad et son histoire. Si nous ne nous trompons pas, M. Ngarboudjoum était gouverneur bien avant que M. Nandingar ne soit PM…
    Nous pouvons continuer l’analyse de certaines de vos affirmations, mais nous pensons ques les deux témoignent à suffisance que vous ne mettez pas du sérieux dans vos livraisons. Nous avons besoins de l’info. et non des paroles.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :