Tchad : “Croire à réaliser l’alternance à travers les élections dans de telles conditions est tout simplement un rêve éveillé”, Max Kemkoye

POLITIQUE-Le président national de l’Union des démocrates pour le développement et le progrès (UDP), Max Kemkoye, a animé une conférence de presse ce samedi, 06 mars au siège de son parti. L’objectif de cette rencontre, analyser la situation politique du Tchad à quelques semaines de l’élection présidentielle.


Cette conférence de presse s’est tenue en prélude à la publication du manifeste politique de l’UDP sur le bilan des trente ans de règne d’Idriss Déby Itno.

Au cœur des échanges, l’actualité politique qui devient de plus en plus tendue dans le pays. Une situation qui tire son origine de l’organisation de la présidentielle d’avril 2021. “Dans les démocraties sérieuses, les élections sont généralement le moment vivant où se déroule les combats d’idées avec les confrontations des projets contre projets et visions contre visions…Il n’en est rien de pareil”, regrette le président de l’Union des démocrates pour le développement et le progrès (UDP), Max Kemkoye.

Selon lui, les acteurs politiques qui malgré tout, accompagnent le président Idriss Déby Itno dans cette élection, “ne sont pas dignes de la fonction suprême dont la première responsabilité est celle d’écouter le peuple, d’incarner et de servir ses intérêts”.

D’après Max Kemkoye, ces derniers ne sont pas sérieux. “Dans la situation actuelle où nous sommes, un acteur politique sérieux peut-il s’engager si ce n’est pour quelque chose de caché et revenir après faire du cinéma et dire qu’on m’a volé tout en sachant que le voleur était déjà là “, s’interroge-t-il. “Croire à réaliser l’alternance à travers les élections dans de telles conditions est tout simplement un rêve éveillé”, renchérit Max Kemkoye.

Pour lui, “le moment est venu pour combattre d’une autre façon. Et ce n’est pas par des élections”, affirme-t-il.
A l’occasion de la campagne électorale qui commencera d’ici le 11 mars, l’UDP entend rendre public un manifeste politique qui portera sur le bilan de trente ans de règne du président actuel et sur les ”perspectives socioéconomiques dangereuses” du Tchad. Ce manifeste sera suivi d’autres actions, à l’intérieur et à l’international pour l’ouverture, conclut le parti, d’un procès politique autre que les élections.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :