Tchad : comment le candidat Baltazar est devenu une star sur les réseaux sociaux ?

Tchad : comment le candidat Baltazar est devenu une star sur les réseaux sociaux ?

L’élection présidentielle au Tchad se tient le 11 avril 2021. Parmi les candidats retenus, il y a Alladoum Djarma Baltazar qui est devenu en quelques semaines la star des réseaux sociaux. Comment cela est parti aussi vite ?

Si les réseaux sociaux sont pour la plupart dominés par les influenceurs, ils le sont également par les politiciens et même, participent à l’éclosion de plusieurs d’entre eux. Alladoum Baltazar en est l’exemple parfait. Peu connu il y a quelques mois, il est devenu, depuis son investiture le 06 février, par son parti Action socialiste tchadienne pour le renouveau (ASTRE), comme candidat à l’élection présidentielle, une star des réseaux sociaux sur le plan national.

Tout est parti d’une photo selfie retro de Baltazar publiée sur Facebook. Dès lors que le candidat du parti ASTRE a été investi pour la présidentielle, certaines pages d’actualités sont allées fouiner dans les anciennes photos de Baltazar, pour ensuite les relayer sur leur bloc. Chose qui prend une tournure spectaculaire. À lire certains commentaires, le candidat ne serait pas, selon eux, digne de participer à l’élection présidentielle, de par sa physiologie et ses différentes photos jugées non soignées pour un aspirant au fauteuil présidentiel.
Plus les images circulent, plus les jeunes transforment le sujet en divertissement allant jusqu’à le surnommer ”Baltachou” (pour dire le chouchou de tous).

Les caricatures ou des publications ont pullulé, dans un climat de rire.



Le 25 février, il sera à nouveau au cœur d’un autre buzz. Un journaliste de la radio Fm Liberté publie sur la toile : « le candidat à la présidentielle du 11 avril prochain Baltazar Alladoum Djarma vient de confirmer qu’il a perdu son dossier de candidature (les originaux) avec la caution de 10 millions(… )» La scène se serait déroulée dans une auberge au quartier Atrone, dans le 7eme arrondissement de N’Djaména. L’affaire enflamme à nouveau la toile avant que l’intéressé n’apporte un démenti. L’opposant avec pour devise Paix-Pain-Progrès, fait officiellement parti des 10 candidats retenus par la Cour suprême, pour la présidentielle du 11 avril prochain.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :