Tchad : chienlit au sein de l'URD du feu Abdelkader Wadal Kamougué

La saga URR continue, après l’épisode de la désignation du président du parti, l’actuel président n’étant autre que le fils du défunt général. Qualifié par certains d’usurpateur, car le parti n’étant pas une monarchie la présidence ne devrait pas être une affaire d’héritage. Nous voici à l’épisode de la CENI (Commission Électorale Nationale Indépendante). Selon les dires de sieur Éric Kamougué actuel président du parti, l’URD serait représenté au sein de la commission par quelqu’un d’autre que celui qu’aurait proposer le parti. Aller savoir, vu l’imbroglio qui sévit au sein de cette formation politique, c’est à ne rien comprendre. Écoutons les explications du président de l’URD au micro de l’ONRTV lors de sa conférence de presse pour dénoncer le forfait.

Vidéo

3 Commentaires

  1. robertabeche1@gmail.com
    17 novembre 2013 at 0 h 22 min Répondre

    rectification eric kamougue n’est pas le fils ainé comme indiqué , il est le 3 eme de la lignée

    • Tchadinfos
      17 novembre 2013 at 18 h 34 min Répondre

      Merci pour la remarque. Cordialement!

  2. kamougue
    2 décembre 2013 at 21 h 29 min Répondre

    pour votre info et pour les gens qui pensent nous connaitre eric kamougue et le 2eme garçon et surtout le 4eme de la ligner avis a certains detracteur qui pensent connaitre la famille kamougue mais aussi URD car eric kamougue a etais elu lors d un congrer de façon democratique car durant ce congre les supposer ancien compagnons du feu general kamougue ainsi que certain depute on fait une distribution d argent en stipulant qu il fallais voter pour tout le monde sauf eric mais sauf que les millitants de URD ont des valeurs et on voter pour eric kamouguer car c est le fils du general donc aujourd hui toutes ses personnes qui semes la zizanie dans l UrD ne sont que des pauvres types qui vivaient dans l ombre du general sans vraiment aucune convictions politique donc aujourd hui les imposteurs ne peuvent que etre ces personnes

Laisser un commentaire