Tchad : c’est la Chienlit au sein de la coalition “Trop c’est trop”

Tchad : c’est la Chienlit au sein de la coalition “Trop c’est trop”

Dans un communiqué de presse, le bureau exécutif de la coalition “Trop c’est trop” dit prendre acte de la lettre relative à la suspension de la participation de trois de ses membres à  savoir l’union des syndicats du Tchad (UST), la ligue tchadienne des droits de l’homme (LTDH) et le syndicat des enseignants du Tchad de la ville de N’Djamena. Le bureau exécutif de la coalition informe qu’il ne se reconnait pas dans les raisons avancées dans la lettre de suspension par ces organisations. Ces départs n’entameront pas l’engagement des organisations membres et l’idéal pour lequel cette coalition a été créée. Par ailleurs, le bureau de la coalition “Trop c’est trop” demande à ses membres de demeurer vigilants et sereins pour continuer la lutte pour le changement pacifique et l’alternance démocratique. Le bureau exécutif s’indigne et estime que toutes ces manœuvres dilatoires visent à déstabiliser la dynamique interne et ne peut que faire l’affaire des ennemis de la démocratie et de l’Etat de droit au Tchad.

Un commentaire

  1. Éric Tolde
    7 août 2015 at 13 h 17 min Répondre

    Ces trois groupes de syndicats doivent être démis par le bureau mais ils ont su anticipés, car ils ne répondent pas aux critères de “trop c’est trop”. Si l’objectif de trop c’est trop est une démocratie ou on parle de l’alternance, ces trois groupes syndicats n’ont pas d’alternance en leur sein alors ce même mieux leur départ

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :