Tchad : « Ces autorités n’ont pas besoin du sang de leurs compatriotes pour assurer la sécurité de leur palais », Dr Succès Masra

Tchad : « Ces autorités n’ont pas besoin du sang de leurs compatriotes pour assurer la sécurité de leur palais », Dr Succès Masra

A la suite de la mort d’un jeune motocycliste, tué par les gardes du président de l’Assemblée nationale, le président des “Transformateurs” a réagi sur cette bavure.

Hier sur l’avenue Pascal Yoadimnadji, les agents de sécurité du cortège du président de l’Assemblée nationale ont ouvert le feu sur un jeune conducteur de mototaxi. Quelque temps, la victime a succombé de ses blessures. Cette situation a suscité l’indignation des Tchadiens sur les réseaux sociaux. Cette bavure n’est pas la première, les gardes du chef du parlement en ont commis plusieurs dans le passé.  

Face à cette situation, Dr Succès Masra accuse les autorités tchadiennes d’alimenter une pensée pessimiste dans l’esprit de leurs compatriotes à travers des bavures que subissent ces derniers. « Les dirigeants du pays ont habitué les Tchadiens à ne pas compter sur un quelconque changement ni à l’amélioration de leurs conditions de vie », affirme-t-il  

Pour le président des “Transformateurs”, de nombreux exemples illustrent que si vous avez le malheur de tomber sur le chemin d’un proche du pouvoir, il a la gâchette facile et vous serez abattu comme un chien. La présidence de la République, l’Assemblée nationale et la Police nationale, sont des institutions qui sont là au nom du peuple.

« Il est minuit dans le cœur des Tchadiens, dans le cœur de la famille de Richard, de Rosai et de Bonheur. Mais il est minuit dans le cœur des millions des Tchadiens, qui dans le silence doivent assister à une injustice qui se répète et se répète. Il est minuit mais il ne fera jour si les Tchadiens se mettent debout pour la justice », déclare Dr Succès Masra.

Dr Succès Masra pense qu’il est temps que les Tchadiens prennent conscience de tout cela et s’engager pour un patriotisme renouvelé et une bienveillance, mais avec une exigence et d’être exigeant en sorte que ces choses changent. Il appelle ces dirigeants à être des serviteurs du peuple.

2 Commentaires

  1. Seïd Ibet
    5 novembre 2019 at 13 h 07 min Répondre

    Bien dit Docteur.Je pense sa ne va tomber dans l’oreille d’un sourd.

  2. Saridjingarti Siméon
    6 novembre 2019 at 19 h 31 min Répondre

    Le Tchad est plus que jamais trahi par ces autorités prédatrices qui tuent torturent qui pillent sans se faire inquiéter de rien mais mais ils rendront compte un jour

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :