Tchad : célébration de la fête du Travail dans des conditions difficiles

 Tchad : célébration de la fête du Travail dans des conditions difficiles

« Si le droit de grève vous est légitimement reconnu, votre devoir de fils de ce pays vous commande la retenue, afin d’éviter de compromettre les efforts déployés par tous pour préserver la paix sociale que nous connaissons en ce moment ». Le  ministre Abdelkrim Seid Bauche.

Le ministre de la Fonction publique, de l’Emploi et du dialogue social Abdelkrim Seid Bauche a fait une déclaration à l’occasion de la fête du Travail prévue le 1er mai.  Cette fête revêt cette année, un caractère spécial, dans la mesure où notre pays fait face à une profonde crise économique et financière aiguë, durement ressentie par les populations et particulièrement les travailleurs et leur famille, déclare le ministre de la Fonction publique.  Selon lui, les conséquences de cette crise sur le monde du travail sont en effet multiples : la fermeture des entreprises, la perte massive des emplois et l’accroissement du chômage surtout celui des jeunes et des femmes, en sont les regrettables illustrations. La raison d’être du travail consiste à créer de la richesse pour tous. C’est pourquoi, la situation des travailleuses et travailleurs constitue une préoccupation majeure pour le Gouvernement rassure-t-il. pour le ministre de la Fonction publique ,  à l’ampleur des défis à relever, le dialogue social avec les travailleurs pour un climat social apaisé, est une des conditions de succès du processus de redressement de l’économie caractérisée par une baisse drastique des recettes.

Cet objectif légitime ne peut assurément se réaliser que par les efforts conjugués du Gouvernement et des partenaires sociaux, dans une confiance sans équivoque et un dialogue social transparent et sincère. Cependant, selon lui, elles méritent, pour leur résolution efficace et efficiente, la mise en commun des efforts. Nous devons, dans cette même vision, maintenir un dialogue constructif avec tous les acteurs du monde du travail que vous êtes dit il a ses partenaires sociaux. Il s’agira, dans cet espace d’échanges, de passer en revue les préoccupations essentielles des travailleurs en vue d’y apporter des solutions d’ensemble, à la fois réalistes et réalisables. C’est le sens de l’initiative prise par le Gouvernement,  à travers la création du Comité Technique tripartite d’Étude et de Réflexion sur les modalités d’instauration d’une paix sociale durable explique-t-il. L’objectif de ce Comité est d’identifier les causes de la crise pour y apporter des solutions adéquates, en tenant compte, bien évidemment, des contraintes financières persistantes de l’État. Si le droit de grève vous est légitimement reconnu, votre devoir de fils de ce pays vous commande la retenue, afin d’éviter de compromettre les efforts déployés par tous pour préserver la paix sociale que nous connaissons en ce moment.

 

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :