Tchad: la CEA recherche des solutions à la corruption dans des pays en reconstruction post-conflit

N’DJAMENA (Tchad), (IINA) – La Commission Economique pour l’Afrique (CEA) par le biais du Bureau sous-régional pour l’Afrique Centrale (BSR-AC) et le gouvernement tchadien viennent d’organiser à N’Djaména un forum sur l’éradication de la corruption dans les pays sortant des conflits.

Cette rencontre à l’intention des responsables des institutions nationales, sous-régionales et les experts indépendants en matière de la bonne Gouvernance et de lutte contre la corruption a permis aux participants d’échanger sur la problématique de la corruption dans le contexte de la reconstruction post-conflit et de partager les expériences et les bonnes pratiques en matière de lutte contre ce phénomène.

Pour le Directeur du Bureau sous régional pour l’Afrique centrale, par ailleurs représentant la Commission Économique des Nations-Unies pour l’Afrique, « la corruption et les infractions connexes ou assimilées que sont la concession, le trafic d’influence, la soustraction et le détournement des biens, la gestion frauduleuse, l’enrichissement illicite, le favoritisme, la prise illégale d’intérêt, les abus des biens sociaux et le blanchissement des capitaux constituent un véritable obstacle au développement socio-économique de l’Afrique Centrale ».

D’après le rapport 2012 de Transparency International, cinq pays de la sous région d’Afrique Centrale sont classés parmi les dix pays africains les plus corrompus. Et quatre sur cinq de ces pays sortent de conflits.

 

BW/AH/IINA

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :