Tchad : ce qu’il faut retenir des acteurs de l’indépendance

Tchad : ce qu’il faut retenir des acteurs de l’indépendance

Dans sa marche vers son indépendance, le Tchad a connu des hommes et des femmes qui ont participé à ce parcours. Même si le processus d’indépendance était dans un cadre général de l’Afrique Equatoriale Française (AEF), sur le plan national, les acteurs étaient différents, d’un territoire à un autre. Qu’en-est-il pour le Tchad ?

Généralement, on dit que la décolonisation de l’Afrique noire a vu la participation des hommes politiques, des intellectuels, étudiants, des syndicalistes et des chefs religieux. Au Tchad, les hommes politiques, surtout, ont été au premier plan. Dès la fin de la seconde guerre mondiale, le premier parti politique voit le jour. Le Parti Progressiste Tchadien, section du Rassemblement Démocratique Africain (PPT/RDA) créé en 1947 par l’Antillais, Gabriel Lisette. Ainsi, la lutte politique commence avec la naissance de plusieurs autres formations politiques, comme l’AST, l’UDIT, le MSA, le GIRT, entre autres. Parmi les principaux acteurs, il y a Gabriel Lisette, Ahmed Koulamallah, Sahoulba Gontchome, Ngarta Tombalbaye, Toura Ngaba, Djibrine Kherallah, Ahmed Kotoko.

En effet, après la victoire de la coalition lors de la seconde guerre mondiale et l’abolition du code de l’indigénat, la naissance d’une vie politique nationale a commencé en Afrique francophone. C’est autour d’idées de l’indépendance qu’une vie politique nationale prend naissance et se développe. Ainsi, les premières figures politiques citées ci-haut émergent au Tchad.

Plusieurs partis politiques ont été créés dont les principaux sont le PPT/RDA, l’UDT et ses démembrements, le parti socialiste indépendant et ses démembrements. Ils étaient donc le socle de la vie politique tchadienne entre 1946 à l’indépendance en 1960.

Pendant cette période, il y avait un parlement au Tchad, composé de 65 députés pour tout le territoire. Oumar Ouedo, ancien député, a affirmé qu’il y avait dix circonscriptions. Appelé conseillers territoriaux en 1957, c’est l’arrivée en 1958 de la fameuse loi-cadre de Gaston Defferre qui a fait d’eux des députés. L’assemblée territoriale est érigée en assemblée nationale.

Les députés proclament la République du Tchad le 28 novembre 1958 par acclamation. Le nombre des députés était de 65, parmi lesquels 16 européens qui eux aussi, ont proclamé avec les tchadiens, la République. Ce parlement de 65 membres a aussi voté la première constitution de la République du Tchad en 1958 après le référendum.

Qu’ils soient conseillers, députés ou sénateur, ces Tchadiens des années 1950 ont contribué à la naissance de ce Tchad en jouant chacun son rôle. La première administration après l’indépendance leur a été confiée. Ils ont joué un rôle important pour le parcours du pays, même si les époques ne sont plus les mêmes, l’administration totalement différente, et des événements malheureux ont marqué l’histoire politique récente du pays, jusqu’à l’avènement de la démocratie en 1990.

Adam Hassane Deyé

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :