Tchad/Cameroun : bientôt l’entrée à  Yagoua-Bongor ne sera plus faite par pirogue

Tchad/Cameroun : bientôt l’entrée à Yagoua-Bongor ne sera plus faite par pirogue

La cérémonie officielle pour la pose de la première pierre pour la construction du pont sur le fleuve Logone entre Bongor et Yagoua a eu lieu ce jeudi.

Projet datant d’avant les indépendances selon le président tchadien Idriss Déby Itno, la construction du pont entre la ville de Bongor au Tchad et celle de Yagoua au Cameroun est devenue une réalité avec la pose de la première pierre ce jeudi 27 février 2020. En présence du Premier ministre camerounais, du directeur de la Banque africaine de développement (Bad) et le ministre des Infrastructures et plusieurs autres personnalités, le président Idriss Déby Itno a posé la première pierre de construction de ce pont.

Long de 620m, le pont entre Bongor et Yagoua facilitera la libre circulation des biens et personnes entre les deux pays. L’ambiance qui avait prévalu à la cérémonie de pose de la première pierre en disait davantage. Ce pont n’est pas le premier ouvrage entre les deux pays.  

« Comme l’a dit le Premier ministre camerounais, nous ne sommes pas au premier ouvrage construit entre le Tchad et le Cameroun. Il y a eu effectivement un pont qui reliait la ville de N’Djamena au Cameroun, il y a maintenant un grand pont qui relie les deux villes, la route Touboro-Moundou. Et aujourd’hui nous participons donc au lancement des travaux de la construction du pont sur le fleuve Logone reliant la ville de Yagoua-Bongor. Je veux vraiment saluer au nom du peuple tchadien surtout le soutien volontariste, le président camerounais Paul Biya », a exprimé le président tchadien.  Idriss Déby Itno de dire qu’il y a aussi d’autres projets intégrateurs (allusion à la fibre optique qui est fonctionnelle aujourd’hui). 

« Nous sommes très fiers par le geste de nos deux présidents. Nous n’allons plus nous torturer pour atteindre l’autre côté du rive. Notre seul souhait maintenant est que ce pont atteint très vite le niveau, les pierres puisent se joindre pour que les deux pays ne craignent aucune difficulté à se fréquenter si nos Présidents lient l’acte à la parole », a exprimé un habitant.

Rappelons que la Banque africain de développement (Bad) et l’Union européenne  jouent un rôle très important pour ce projet.

Noudjimadji Perline

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :