Tchad : bientôt, de l’huile de palme raffinée au Tchad

ECONOMIE- Le ministre des Finances et du Budget Tahir Hamid Nguilin et son collègue du Commerce, Lamine Moustapha, ont signé cet après midi du jeudi 6 août, un mémorandum d’entente relatif au financement, pour la construction et l’exploitation d’un complexe de raffinage d’huile de palme avec la société OLAM Gabon.

C’est un complexe de raffinage d’huile de palme qui sera installé par Olam Palm Gabon (OPG) au Tchad. Cette société importera sa matière première, huile de palme brute, du Gabon où la société possède 63 000 ha de plantation de palmiers à huile. L’usine produira différentes qualités d’oléine de palme raffinées, des graisses et de la margarine.

Selon le secrétaire général chargé du commerce de la société cotonnière du Tchad, Ibrahim Pallium, Cette entité viendra renforcer le parc industriel du Tchad, créer des emplois et aussi faire économiser au pays la sortie de devise car l’huile brute importée vient du Gabon (la zone CEMAC).« L’implantation d’un Grand Groupe Agro Industriel comme OLAM INTERNATIONAL LTD, au Tchad, est incontestablement un appel d’air et rassure d’autres investisseurs pour venir investir au Tchad. La réponse des investisseurs sera massive si des mesures importantes sont prises pour encourager les investisseurs déjà en place et assainir le climat des affaires dans notre pays», a-t-il soutenu.

Pour le ministre en charge du commerce, cette signature de mémorandum jette les bases d’une nouvelle coopération et d’un partenariat gagnant-gagnant entre le gouvernement de la République du Tchad et Olam Gabon. Il fournira aussi un cadre d’échange, de collaboration et permet aussi de déterminer les modalités d’action à entreprendre par les deux parties en vue d’atteindre les objectifs visés. «Le projet de construction et d’exploitation d’un complexe de raffinage d’huile de palme dans notre pays, est aussi un grand pas que nous franchissons dans le développement d’une meilleure intégration économique de la communauté économique des Etats de l’Afrique centrale ». pour lui , le Tchad regorge d’énormes potentialités qui attendent qu’à être exploitées.

Tahir Hamid Nguilin, ministre des Finances a pour sa part, remercié les deux parties pour la réussite de la signature de ce mémorandum d’entente qui est d’une importance capitale dans le processus de la dynamisation du secteur industriel au Tchad.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :