Tchad : les avocats, huissiers et notaires suspendent leur grève

N’DJAMENA, 19 novembre (Xinhua) — Les professionnels judicaires libéraux du Tchad – avocats, notaires et huissiers – ont décidé mercredi de suspendre leur grève entamée depuis plus d’ une semaine pour protester contre le refus obstiné de l’Etat de s’ exécuter et faire exécuter les décisions de justice.

Selon le président de la Chambre nationale des huissiers du Tchad, Me Eldjimbaye Mbaihoudou Elysée, c’est depuis janvier 2013 que l’Etat tchadien a suspendu “sans aucune justification” le paiement de ces condamnations judiciaires.

“La suspension de paiement nous a causé beaucoup de torts. Nous ne sommes plus en mesure de continuer à assumer convenablement nos taches”, a ajouté Me Eldjimbaye.

Me Abdou Ndoubalo Lamian, bâtonnier de l’Ordre des avocats du Tchad, a appelé l’Etat, pour sa part, à “payer ces condamnations judicaires pour donner un sens à la justice tchadienne”, parlant d’ une “revendication légale” à propos d’une “somme de plus en plus colossale”.

Les professionnels judiciaires libéraux ont affirmé faire place au dialogue jusqu’à vendredi prochain car le gouvernement est déterminé, selon eux, à trouver une solution à cette grève déclenchée le 10 novembre dernier et qui paralyse le fonctionnement de l’appareil judiciaire tchadien.

Le procès de 21 tortionnaires présumés de l’ère sombre de Hissein Habré a été ouvert le week-end dernier à N’Djaména, en l’ absence des avocats.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :