Tchad : À Moundou, la ministre Achta Ahamat Bremé fait un diagnostic des centres de formation

Tchad : À Moundou, la ministre Achta Ahamat Bremé fait un diagnostic des centres de formation

PROVINCES – A quelques jours de la rentrée professionnelle 2020-2021, la ministre de la Formation professionnelle et des Métiers, Mme Achta Ahamat Brémé, en visite officielle de travail à Moundou, a tenu le 22 septembre, une rencontre d’échanges avec les responsables et acteurs relevant de son département ministériel.

Les stratégies pouvant vivifier les centres de formation professionnelle étaient au cœur des discussions. Introduite par le secrétaire général de la province du Logone Occidental, Ngana Djékila, la ministre Achta Ahamat Brémé, informe d’entrée de jeu, que, c’est en réponse aux orientations des hautes autorités, invitant les membres du gouvernement à mettre la base au centre de leurs actions que la délégation a fait ce déplacement.

Cette rencontre a permis de requérir les avis et propositions des responsables et acteurs relevant du département de la Formation professionnelle et des Métiers afin d’apporter du sang neuf aux centres de formation technique et professionnelle. Avec chiffres à l’appui, la ministre déplore le désintéressement des jeunes quant à l’apprentissage des métiers. « Au titre de l’année 2018-2019, seulement 450 apprenants dont 87 filles ont obtenu leurs diplômes de fin de formation technique et professionnelle », note la ministre. Ces statistiques, dit-elle, parlent d’elles mêmes, C’est pourquoi, « j’ai pris la ferme décision d’identifier les difficultés que rencontrent ces centres afin d’apporter les réponses qui s’imposent » poursuit Mme Achta Ahamat Bremé. Les centres de formation technique et professionnelle, selon elle, offrent des formations de courte durée dans des filières porteuses pouvant déboucher directement sur un emploi rémunéré ou sur l’auto-emploi.

L’occasion est egalement mise à profit pour inviter les autorités locales, les leaders d’opinions et les parents à accompagner les responsables de la formation professionnelle et des métiers, dans la sensibilisation des jeunes scolarisés et déscolarisés, sur les avantages de l’apprentissage des métiers.

A propos du difficile recrutement des jeunes dans les entreprises étrangères implantées au Tchad, la ministre prévoit de les identifier pour envisager des signatures d’accord cohérent. Actuellement, dans un local d’emprunt, le CFTP de Moundou devrait être construit. Aussi, Mme Achta Ahamat Bremé promet de faire sienne les besoins de recyclage des formateurs et l’harmonisation du programme aux nécessités actuelles.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :