Tchad : à mi mandat, les 10 principales promesses faites par le président de transition

0
1215

DOSSIER – Ce 20 janvier, le Conseil militaire de transition (CMT) a fait la moitié de son mandat de transition (18mois) à la tête du pays. L’occasion de revenir sur les promesses faites.

Déjà neuf mois à la tête du pays. Contesté par une partie de la population et soutenu par une autre, le Conseil militaire de transition fait à ce jour la moitié de son mandat (sauf prorogation) à la tête du Tchad.

Durant les mois écroulés, le leader de la junte militaire a fait plusieurs déclarations qui visent à atténuer la souffrance, les maux, bref améliorer des conditions de vie des Tchadiens. Ses premières promesses datent du 29 décembre. C’était à l’occasion de la clôture du forum national de la jeunesse tenu du 27 au 29 décembre, puis s’en est suivi d’autres. Retour sur les promesses faites par Mahamat Idriss Deby Itno, président du CMT.

A l’endroit des jeunes

1-Recrutement de 5000 jeunes à la Fonction publique dans le cadre de la Loi des Finances pour l’exercice 2022. Une promesse qui vient s’ajouter à celle faite par son défunt père [recruter 20 000], qui jusque-là peine à s’exécuter.

2-finalisation et adoption de deux projets de la jeunesse notamment l’Observatoire national de la Jeunesse et le Plan quinquennal de la politique nationale de la Jeunesse. Cela afin que le dispositif législatif en faveur du bien-être de la jeunesse tchadienne soit renforcé.

3-La formation, le financement et le suivi-accompagnement des microprojets dans le cadre de l’entrepreneuriat des jeunes. C’est une des promesses faites par le PCMT qui vise à inverser le chômage des jeunes. « Je voudrais inviter le gouvernement, à trouver les voies et moyens pour simplifier et faciliter, à ces institutions, l’accès aux fonds et redevances qui leurs sont dédiés, pour lutter contre le chômage des jeunes ».

4-Dans le souci de lutter contre le chômage, le PCMT a promis accorder des facilités fiscales exceptionnelles aux entreprises qui recrutent des jeunes. A cet égard, il a annoncé la création d’un « Prix » pour élire la meilleure entreprise en termes de promotion et de recrutement des jeunes, et augmenter les financements en faveur de l’entreprenariat des jeunes et  à soutenir les incubateurs.

Lire aussi : Tchad : les 13 voyages du PCMT en neuf mois

Aux Tchadiens de manière générale

5-La réduction substantielle du coût d’accès à Internet, dès le premier trimestre de l’année 2022. Le PCMT a promis réduire de 30% des frais d’internet.

6-Amorcer des grands projets en 2022. Il s’agit de la mise en œuvre du projet d’interconnexion électrique entre le Tchad et le Cameroun, du Projet d’Énergie Solaire pour le Développement rural au Tchad et d’autres projets dans le secteur de l’énergie solaire qui sont en négociation avec les partenaires et qui vont contribuer à l’accroissement de l’offre énergétique.

7-L’amélioration de l’accès à l’eau potable, le renforcement des services de santé maternelle et infantile, l’appui à la productivité des chaînes de valeur telles que: viande et lait. A cela s’ajoute l’appui au développement de la microfinance en soutien à l’entrepreneuriat des femmes et des jeunes à mettre en œuvre en 2022, pour permettre à notre pays d’accélérer sa marche vers l’atteinte des Objectifs de Développement Durable.

8-L’année a été déclarée l’année du sport. Le chef de la transition a promis relancer tous les championnats, dans les différentes disciplines, afin d’offrir un cadre d’épanouissement et d’affirmation à la jeunesse.

9-Le gouvernement poursuivra, dans l’année, le développement des infrastructures routières et aéroportuaires qui constituent un levier important de la croissance économique.

Aux femmes

10-En 2022, il est notamment prévu la création d’un fonds d’appui aux initiatives féminines et l’adoption de la stratégie nationale de lutte contre les violences basées sur le genre (VBG). Le programme national d’autonomisation des femmes et le projet d’appui à la microfinance des jeunes et des femmes vont également démarrer, à leur grand bénéfice.

Lire aussi : Conseil militaire de transition : déjà 9 mois à la tête du pays !

Laisser un commentaire