Tchad : 19 établissements privés d’enseignement supérieur fermés par le gouvernement

Par un arrêté signé le 19 août, 19 établissements privés d’enseignement supérieur sont définitivement fermés par le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation.

Les motifs évoqués sont : cessation d’activité ; insuffisance et/ou inexistence des infrastructures et équipements pédagogiques ; absence totale du corps enseignant permanent ; non-respect des textes réglementaires, faux et usage de faux. Voici la liste :

1. Antenne AVD-Kélo ;

2. Centre Supérieur des Sciences et Techniques pour le Développement (CSSTD) N’Djamena ;

3. Ecole Supérieure d’Informatique et d’Electronique (EIE), antenne de Moundou;

4. Ecole Supérieure de Commerce et d’Administration (ESCA) de N’Djamena;  

5. ESPRIT de Laï ;

6. Ecole Supérieure de Technologie, de Management ct de Gestion (ESTMG) de N’Djamena ;

7. Institut de Formation en Administration des Sciences Techniques (FAST) de N’Djamena ;

8. Institut Polytechnique Industriel (IPt) de N’Djamena ;

9. Institut Supérieur des Sciences, d’Administration et d’Informatique Appliquée (ISADIA) de N’Djamena ;

10. Institut Supérieur de Formation Professionnelle et d’Encadrement (ISFPE) de N’Djamena ;

11. Institut d’Encadrement Supérieur en Génie Civil (IESGC) de N’Djamena ;

12. Institut des Sciences et Techniques Appliquées (ISTA) de N’Djamena ;

13. Institut Supérieur des Sciences Appliquées (ISTAP) de N’Djamena ;

14. Institut Supérieur de l’Eau et de l’Environnement (ISEE) de N’Djamena ;

15. Institut Supérieur Polyethnique La Référence (ISPR) de N’Djamena ;

16. Institut Cheikh IJDEMI ;

17. Institut Supérieur Polytechnique (ISP) de Moursal ;

18. Institut Supérieur Polytechnique- La Sorbonne (ISP-S) de N’Djamena ;

19. Institut Supérieur des Etudes et Techniques Agricoles et d’Economie Rurale (ISETAER).

Selon l’article 2 de l’arrêté signé par le ministre David Houdeingar, les établissements concernés ne peuvent plus recruter de nouveaux étudiants à partir de l’année académique 2019-2020, et disposent d’un délai d’un mois à compter de la notification, pour déposer auprès de l’Office National des Examens et Concours du Supérieur (ONECS) tous les procès-verbaux des délibérations des examens de fin d’année depuis leur création.

3 Commentaires

  1. Alhadj baba Ahamat Madiengue
    20 août 2019 at 16 h 50 min Répondre

    J’encourage beaucoup le ministre pour cette belle initiative on se rend compte ce dernier temps la prolifération des instituts privés qui est a l’origine de la baisse de niveau dans notre pays.il est temps d’eradiquer tout ces phénomènes.vous avez oublié autre chose les écoles primaires sont nombreux et Dieu seule sais ils ont formé combien des “cancres”actuellement?continuer ainsi M. le ministre et vous allez le démasqué un a un.La politique de chef de l’Etat son excellence M. IDRISS DEBY ITNO souhaite une génération future compétente capable de relevée le défis dans l’avenir et non une génération future médiocre.

  2. Hamid mahamat Allanga
    20 août 2019 at 18 h 13 min Répondre

    Une bonne nouvelle pour le secteur éducatif mais réellement ces arrêté seront appliqué par les établissements concernés?

  3. Kevin ALLAHISSEM
    22 août 2019 at 3 h 17 min Répondre

    Au Tchad les penses qui veulent le changement ne reçoivent pas le soutien du président pour mener au port leur initiative. Vous constaterez que d’ici peut il sera sauter de son poste. Parce-que les responsables de ses établissements viendrons avec leur économie de quelques années amassé pour chercher du soutien aux près de ceux qui sont plus proches du PR. Un peut plus loin je dirais au Ministre que cette liste à sa suite….Go head and sait and sée!

Laisser un commentaire