Tchad : 10 forages pour desservir la ville d’Abéché et sa périphérie

EAU- La Société tchadienne des eaux (STE) a organisé ce dimanche 15 novembre à Abéché, la cérémonie de lancement du projet de remise à niveau de la station de pompage d’eau de Bithea 2.

Cette cérémonie tenue au terrain du lycée national Franco-Arabe est officiée par la ministre de l’Hydraulique urbaine et rurale, Tahani Mahamat Hassan. c’est devant plusieurs invités dont des autorités administratives, militaires, religieuses et traditionnelles que le projet relatif à la remise à niveau de la station de pompage d’eau de Bithéa a été lancé.

 la  remise à niveau de la station de pompage de la ville d’Abéché permettra d’offrir  quantitativement et qualitativement de l’eau potable à la population d’Abéché et ainsi de mettre fin aux difficultés d’accès à l’eau qu’éprouve cette ville cosmopolite.

Selon le maire de la ville d’Abéché, Mahamat Saleh Adam,  avec cette station de pompage d’eau, sa population, estimée à plus de 250000 habitants, ne sera désormais plus déshydratée.

La société Abou Simbil a doté la STE des installations solaires voltaïques de 1476 panneaux solaires et des kits estimés à une valeur de 500 millions. Pour Tariq Abdelhak, directeur général de cette société, cet appui se justifie par le souci d’approvisionner la population en eau et relever le défi dans ce domaine.

La directrice générale de la Société tchadienne des eaux, Koubra Hisseine Itno justifie la remise à niveau de cette station par la vétusté des équipements et l’accroissement de la ville avec des stations saturées puisqu’elles sont là depuis 1994. Pour elle, ces nouvelles installations garantiront le ravitaillement en eau potable de la population abéchoise car la capacité passe de 400m3 à 6000m3 avec la construction de ces 10 bornes fontaines.

 « Pour rétablir intégralement les performances initiales et garantir du mieux que possible la production à partir de ces installations, de nouveaux équipements ont été acquis par la STE pour continuer à assurer le fonctionnement du service public de l’eau potable 24 h/24, avec la pleine capacité.  Et ce, en attendant la réalisation et la finalisation des travaux du projet Bithéa 2 qui apportera la solution définitive à la souffrance de la population », explique Koubra Hisseine Itno.

La ministre Tahani Mahamat Hassan a salué le partenariat entre la STE et Abou Simbil, car pour elle la question d’eau à Abéché peut être un souvenir avec les efforts fournis de ces sociétés  qui ont abouti à la concrétisation de ce projet bénéfique pour la ville d’Abéché.

 « pour pallier le manque actuel d’eau potable dans la ville d’Abéché, au-delà de la remise à niveau des installations de production de Bithéa en cours de réalisation par la Société Tchadienne des Eaux de cinq (5) nouvelles pompes, des trois (03) groupes électrogènes neufs de grande capacité afin de rétablir les performances initiales, la STE a aussi engagé des solutions alternatives par la réalisation des unités de productions hydrauliques autonomes qui feront office des bornes fontaines dans les quartiers périphériques. C’est une dizaine d’unités dont les travaux ont commencé dans les quartiers non desservis », a annoncée la ministre.

Cette mission a été couronnée par la visite d’une centrale solaire photovoltaïque, située à une trentaine de kilomètres de la ville d’Abeché, offerte gracieusement par la société Abou Simbil à la Société tchadienne des eaux afin de renforcer les sources d’énergie déjà existantes.

Il faut rappeler que depuis 1994, la ville d’Abéché est alimentée en eau potable à partir des ressources du Ouadi Bithéa. 

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :