Sommet de la Cémac : de quoi parlent les chefs d’Etat à Yaoundé ?

Sommet de la Cémac : de quoi parlent les chefs d’Etat à Yaoundé ?

POLITIQUE – Un sommet extraordinaire des chefs d’Etat de la Cémac se déroule du 21 au 22 novembre à Yaoundé, dans la capitale Camerounaise. Objectif : discuter des questions liées à la sécurité dans la sous-région, de la monnaie et de la libre circulation des personnes.

Un sommet pour remettre de l’ordre dans l’institution ? C’est la question que l’on se pose.  Du 21 au 22 novembre dans les couloirs d’Hilton de Yaoundé se tient une rencontre extraordinaire des Présidents de la Cémac sous le theme ” Examen de la situation economique, monetaire et financiere de la zone Cemac et analye des ses perspectives”. La température était certes ambiante mais derrière les sourires et la sérénité affichés, se cachent de profondes divergences sur les questions prioritaires.

  • Le Franc CFA

Dans un communiqué rendu public, la présidence camerounaise a laissé entendre que « la question de l’avenir du franc CFA pourrait éventuellement être abordée lors du sommet extraordinaire de Yaoundé. La monnaie héritée de la colonisation divise les économistes et les chefs d’Etat de la zone Franc. Elle est présentée par de nombreux experts en finances comme un frein au développement. Ceux qui sont pour le maintien du franc CFA avancent l’argument de la stabilité qu’offre cette monnaie face aux spéculations. » Ce qui, une fois de plus, prouve l’importance des débats sur le sujet.

  • Lutte contre Boko-Haram et la paix dans les régions du Cameroun en crise

La question de la sécurité est également au menu des discussions. Dans un contexte où de nombreux foyers de tensions persistent dans la sous-région et exigent une mobilisation permanente de l’ensemble de la Communauté, il est imminent de faire bouger. « Il est impératif par exemple que le calme et la paix reviennent dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du Cameroun. Les Etats membres de la Cémac doivent également poursuivre sans relâche la bataille qu’ils mènent contre le terrorisme lâche et barbare perpétré par la secte Boko Haram dans le bassin du Lac Tchad », révèle la présidence du Cameroun.

  • Libre circulation des personnes

Les chefs d’Etat et de gouvernement de la sous-région débattent de la libre circulation des personnes dans l’espace Cémac, sans oublier les efforts de relance de la croissance, et de la diversification de l’économie.

Des résolutions sont attendues au sortir de ce sommet qui se tient dans un contexte de crise sécuritaire, économique et sociale dans la sous-région.

Avec ECOFIN

Un commentaire

  1. Tek'novich
    23 novembre 2019 at 21 h 30 min Répondre

    A chaque année des questions et de solutions sont posées et résolues sur la table lors du sommet mais en réalité sur le terrain on ne voit rien se réaliser, je trouve qu’il est inutile des prendre des décisions uniquement sur les papiers, c’est l’air de passer à l’action.

Laisser un commentaire