Société : les autorités du Batha-Ouest encouragent la population à l’agriculture

Les autorités du département de Batha-Ouest avec à leur tête la préfète Fatimé Boukar Kossey ont investi les champs ce 9 août pour inviter leur population à s’intéresser à l’agriculture.

C’est un geste simple mais plein de sens. L’acte posé ce matin par les autorités du département de Batha (la préfète, le maire de la ville d’Ati et son 2ème adjointe) est plus que parlant. En fait, ces autorités ont effectué une descente dans les champs de leur conscription administrative et se sont mises à bêcher avec les femmes se trouvant en activité agricole.

Fatimé Boukar Kossey, préfète dudit département, explique le sens de leur geste par l’importance de l’activité agricole et l’intérêt que le chef de l’Etat tchadien accorde au monde rural.  « Si nous voulons réellement faire décoller notre économie nous avons tous intérêt à prioriser le secteur agricole car c’est le seul moyen de contribuer au développement d’une nation », invite la préfète.  

« Le laboureur et ses enfants », explique Fatimé, est cette fable qui l’a inspirée. Car, témoigne-t-elle, elle est fille d’un agropasteur.  « Je suis la fille d’un agriculteur sédentarisé a Moundou depuis plus de 45ans.La richesse se trouve juste sur la terre, il suffit d’ouvrir les yeux pour se rendre à l’évidence », a-t-elle lancé à ses sœurs sur les champs.

Par la même occasion, les autorités ont partagé avec leurs sœurs leurs préoccupations et leurs peines. « Il est de notre devoir nous autorités d’être proches du peuple pour mieux le connaître et répondre à ses besoins. Labourons ! Travaillons et nous serons un jour libre. Car, seul le travail libère l’homme », a fini par conseiller Fatimé Boukar Kossey.

Laisser un commentaire