dimanche 27 novembre 2022

Société : le CAJPDET déplore la cherté de vie et le délestage intempestif dans N’Djamena

Mahamat El-Mahdi Abdramane, président du Collectif d’Action des Jeunes pour la Paix, le Développement et l’Émergence du Tchad (CAJPDET) a fait une communication cet après-midi au siège, relative à la cherté de vie, les coupures intempestives d’électricité et le pré-dialogue des politico-militaires et le gouvernement à Doha.

L’ouverture du pré-dialogue des politico-militaires à Doha au Qatar, le délestage et la cherté de vie que fait face le peuple tchadien depuis quelques mois et qui persistent encore a l’approche du Ramadan sont entre autres des raisons qui ont amené le Collectif d’action des jeunes pour la Paix, le Développement et l’Émergence du Tchad (CAJPDET) à faire une communication cet après-midi par la voix de son président Mahamat El-Mahdi Abderamane.

Le collectif rassure l’opinion nationale et internationale de son engagement, sa disponibilité et sa volonté à apporter sa contribution au Conseil militaire de transition dans sa quête de la réconciliation, de la paix, du vivre-ensemble et du développement socio-économique. Avant d’indiquer que le CAJPDET est très inquiet quant à la lutte que mène le peuple Tchadien pour survivre.

« Des enquêtes ont prouvé que N’Djamena est parmi les cinq premières villes au monde où la vie coûte extrêmement chère. A la veille du mois saint (ramadan), les prix de certaines denrées alimentaires connaissent une augmentation vertigineuse, à cause du comportement peu orthodoxe de certains commerçants véreux qui tentent même de défier l’autorité de l’État », fait remarquer Mahamat El-Mahdi Abderamane.

Pour lui, les effets collatéraux de la guerre entre la Russie et l’Ukraine ne doivent pas servir de prétexte pour les commerçants pour augmenter les prix de certaines denrées alimentaires. Il appelle au gouvernement de transition à prendre ses responsabilités pour juguler cette épineuse question de la cherté de vie. Car, la sécurité alimentaire est l’une des conditions pour le bien-être familial, selon ses propres termes.

Une autre question évoquée lors de cette communication est le délestage intempestif ces derniers temps à N’Djamena et dans certaines provinces pendant cette période de canicule. Le président du CAJPDET déclare en ces termes : « Depuis 2003, le Tchad a fait son entrée triomphale dans le cercle restreint des pays exportateurs de l’Or noir. En revanche, nous ne comprenons pas pourquoi dans notre pays qui dispose d’une raffinerie ultra moderne, il y’a toujours des délestages intempestifs et ce, par la mauvaise foi de la Société tchadienne d’Électricité.»

Mahamat El-Mahdi Abdramane de conclure que : « Dans sa motivation d’accompagner le Conseil militaire de transition en cette phase de transition que le nous voulons inclusive et apaisée, le CAJEPDET se félicite de la convergence des points de vue entre le gouvernement de transition du Tchad et le gouvernement qatari, pour l’organisation du pré-dialogue avec les mouvements politico-militaires depuis le 13 mars 2022 à Doha au Qatar.»


MOUSSA TSCHABALA, stagiaire

Laisser un commentaire

économie

Le gouvernement interdit plusieurs manifestations, le parti PISTE obtempère

Le gouvernement a interdit, le 25 novembre, des manifestations prévues du 28 au 30 novembre, pour non-respect de délai de dépôt de la demande...

Lutte contre les VBG: les différentes formes de violence basée sur le genre expliquées par Noura Gamané Tatoumlé

Dans le cadre du lancement de la campagne des 16 jours d’activisme contre les violences faites aux femmes et aux filles, nous avons fait...

Publicité

Publicité SoGe Sidebar

Sondage

Que voudriez-vous voir plus souvent sur Tchadinfos.com ?
1030 votes · 1031 réponses

Application Tchadinfos.com

Publicité