Société : 3 astuces pour détecter une infox

Société : 3 astuces pour détecter une infox

C’est devenu le quotidien de tous les utilisateurs des réseaux sociaux. Il ne se passe pas un seul jour sans que ces utilisateurs ne relayent une fausse nouvelle plus connue sous l’appellation anglaise « Fake news ». Tchadinfos.com vous propose trois astuces pour détecter et éviter de relayer des fausses nouvelles.

Durant cette semaine, les Tchadiens ont été confronté à des « fakes news » ou infox, notamment les informations sur le lynchage du Maire de la commune de 7e arrondissements et l’arrestation d’un présumé terroriste à N’Djamena.

Les infox sont des informations présentées comme vraies mai qui ne le sont pas. Autrement une manipulation délibérée des informations visant à tromper les destinataires. Les réseaux sociaux sont souvent les canaux de diffusion des ces informations mensongères. Les infox sont souvent accompagnées de message qui font appel à l’émotion pour attirer l’attention et susciter des clics pour des raisons idéologiques ou autres.

Vérifier le média qui diffuse l’information

Quand une information est diffusée et que vous doutez de sa véracité, jetez un œil à l’auteur de l’information. Souvent les infox sont diffusées par des comptes et pages anonymes, dont la plupart des contenus sont orientés ou engagés. La première infox de la semaine, le supposé lynchage du Maire du 7 e arrondissment illustre cela. Il peut arriver que des médias « sérieux » diffusent des infox également mais cela est rare.

Faire une recherche d’image inversée

Si une image suscite le doute, n’hésitez pas à faire une recherche d’image inversée. Cette recherche ne prend que quelques minutes, sur le moteur de recherche Google.

– Faites un tour sur google image > cliquer sur l’icône de la photo > coller le lien de l’image ou importer l’image

Le moteur de recherche vous proposera des images similaires ou qui ressemble et cela vous permet de déduire l’origine de l’image.

Utiliser Youtube data viewer pour les vidéos

Une recherche permet également de lever le doute sur des vidéos. Il suffit de copier l’url de la vidéo et de le coller dans Youtube data viewer. Là également, on vous propose plusieurs vidéos similaires à celle que vous avez pour vous permettre d’avoir une date et de connaître l’origine de votre vidéo.

Bonus

La présomption : prenant l’exemple sur la vidéo montrant un homme présumé terroriste arrêté par la police. Il faut rappeler que si un acte ou une déclaration des autorités ne confirme pas la culpabilité, la personne bénéficie de la présomption d’innocence. Ce monsieur qualifié de terroriste par plusieurs comptes qui ont relayé cette information sur Facebook notamment s’avère être un homme mentalement dérangé qui se déclarait terroriste. Dans ce cas, la course au scoop a poussé ces pages à sauter une étape importante dans le traitement de l’information, la vérification.

Avant de partager une information, vérifiez que des médias sérieux en parlent également.

Laisser un commentaire