SENAFET 2021 : les festivités dépendront de l’évolution de la situation de la pandémie de Covid-19

La ministre de la femme et  de la protection de la petite enfance, Amina Priscille Longoh a fait une communication  ce lundi 11 janvier 2021. C’est relatif au lancement de la semaine nationale de la femme tchadienne (SENAFET), édition 2021.

La ville de Mongo, chef-lieu de la province du Guéra a été retenue comme le site national pour commémorer la SENAFET de cette année. Elle sera placée sous le thème  « Engagement citoyen de la femme : force motrice du développement durable », en lien avec le thème international retenu par ONU/Femmes qui est : « Leadership féminin pour un futur égalitaire dans le monde de la COVID-19 ».

Amina Priscille Longoh a relevé que le choix du thème national n’est pas le fait du hasard. Il tire sa légitimité de “la volonté constante du Marechal du Tchad à impliquer davantage la femme dans la chose publique, en lui donnant l’opportunité de jouer son rôle en cette année électorale“, a-t-elle déclaré.

Pour la ministre, ce thème met en exergue” les engagements politiques forts pris par les plus hautes autorités de la République pour l’implication réelle de la femme dans le processus de développement socio-politique du pays”.  Elle souligne que pour y parvenir, un accent particulier doit être mis sur la sensibilisation afin de susciter l’intérêt des femmes pour la chose publique en leur offrant de larges espaces dans les médias durant les périodes électorales, en faisant  également appel à des analystes politiques femmes pour encourager la participation massive des femmes.

Amina Priscille Longoh estime que le format de la célébration de l’édition 2021 dépendra de l’évolution de la situation de la pandémie de Covid-19 au Tchad. C’est pourquoi, elle  invite au respect strict des mesures édictées par le gouvernement pour inverser la courbe actuelle de la pandémie et “nous permettre de célébrer la femme comme il se doit“.

Pour la cheffe du département de la femme et de la petite enfance, il n’est pas superflu de rappeler que chaque célébration de la SENAFET apporte sa valeur ajoutée dans le cadre du plaidoyer, du renforcement de la promotion de la femme et du genre au Tchad.

“Chacun et chacune de nous doit donner le meilleur de lui-même pour lutter contre les obstacles qui minent la bonne organisation de la SENAFET et en se remémorant les recommandations formulées l’année dernière lors du forum des 30 ans de la SENAFET”, a-t-elle conclu.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :