lundi 26 septembre 2022

Sélection des membres du CNT:« Je vous assure que, c’est un processus transparent de sélection qui a été au cœur des préoccupations du comité Adhoc », président du comité, le Général de Division Djimadoum Tiraïna

Le président du Comité Adhoc de sélection des candidatures au Conseil National de Transition (CNT), le Général de Division Djimadoum Tiraïna Robert a tenu un point de presse ce mardi 31 août 2021 à son cabinet pour expliquer les différents processus des travaux du comité.  

Les membres du Comité Adhoc, ont engagé une vaste démarche d’échanges en interne en adoptant leur méthodologie de travail. Ainsi, une feuille de route a été adoptée pour faciliter la définition du processus de sélection des futurs membres du CNT.

Pour les composantes ci-après, des interlocuteurs ont été identifiés. Il s’agit de :

1.Les partis politiques représentés à l’Assemblée Nationale de la Troisième législature ;

2.Les Partis politiques non représentés à l’Assemblée Nationale de la troisième législature ;

3.Les Personnes Ressources ;

4.Les Forces de défense et de sécurité ;

5.Les organisations de la Société Civile ;

6.Les Hautes Autorités Traditionnelles ;

7.Les Organisations des Jeunes ;

8.Les Organisations des Femmes ;

9.Les groupements des syndicats ;

10.Les personnes vivant avec un handicap ;

11.Les ordres Professionnels ;

12.La diaspora.

Selon le président du comité, une attention particulière a été accordée à toutes les composantes et la clé de répartition de sièges qui en résulte obéit rigoureusement à plusieurs critères pertinents en raison de la situation politique et sociale du Pays.

« En raison de la rupture de la légalité constitutionnelle, il fallait prendre en compte et capitaliser au cours de la transition l’expérience législative des Forces politiques ayant animé la troisième législature pour une consécration de la démocratie fondée sur les partis politiques. Aussi, il s’agit de renforcer l’équilibre des pouvoirs », souligne le président du comité.

Djimadoum Tiraïna de poursuivre que le Comité Adhoc, dans sa démarche méthodologique, a développé les arguments pertinents qui justifient l’octroi du nombre de sièges à chaque composante. Il s’agit notamment de la représentativité politique et sociale, la représentation géographique sur le plan national, afin qu’aucune composante ne se sente lésée, le tout pour aboutir à la mise en place d’un Conseil National Transition devant jouer son véritable rôle d’Organe Législatif.

« Je vous assure que, c’est un processus transparent de sélection qui a été au cœur des préoccupations du comité Adhoc, il invite les interlocuteurs retenus au titre des 12 composantes précitées à s’impliquer effectivement, dans un esprit de responsabilité et de patriotisme pour le succès de la transition », appelle-t-il.

Al-mardi Charfadine
Al-mardi Charfadine
44e promotion de l'ESSTIC (Yaoundé) - webjournaliste : journalisme d'humanité et d’humilité... @Almardi93

Laisser un commentaire

économie

Tchad : le Conite félicite les autorités pour la résolution des difficultés liées à l’import-export

Le secrétaire général du Conite, Mahamat Nour, à travers un point de presse animé ce lundi 26 septembre 2022, remercie la Direction générale de...

« L’UNPT en tant que regroupement de partis politiques et personnes ressources ne participe pas au DNIS »

Par un communiqué signé de son coordonnateur, Abdel-Salam Chérif, le regroupement Une nation pour tous (UNPT) indique qu’il ne participe pas au dialogue national....

Publicité

Publicité SoGe Sidebar

Sondage

Que voudriez-vous voir plus souvent sur Tchadinfos.com ?
950 votes · 951 réponses

Application Tchadinfos.com

Publicité